AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event n°1: Aniela & Jean-Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prophetia

avatarEquinoxe


Messages : 95
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Lun 12 Mai - 0:44


Aniela et Jean-Camille arrivèrent quasiment au même moment.

La salle de classe était des plus classiques : Des fenêtres grandes ouvertes en cette arrivée de printemps. Les rideaux beiges laissent passer la lumière, et les bureaux d'élèves sont des tables doubles. Il y a environ vingt-quatre places. Une estrade trône devant le tableau noir mal effacé. Sur celle-ci se trouve un carton où les élèves ont l'habitude de poser leur devoir, ainsi qu'une boite à craies et le chiffon pour nettoyer sur ça. Sur le fond de la pièce, un planisphère avec quelques épingles et post-it collés dessus.

Ils trouvèrent d'emblée sur la porte une enveloppe jaune qu'ils attrapèrent avant même d'entrer.


« Félicitations X et Y,

Vous êtes enfin arrivés à destination. Mais le plus dur est à venir. Derrière cette porte se trouve la pièce qui renferme votre trésor. Ce trésor est un mot, un simple mot. Et voici un indice pour le deviner, une énigme.

    "Toujours devant nous, mais personne ne peut l'atteindre"

Maintenant, il va falloir vous armer de patience et de courage pour le trouver.

Bonne chance à vous. »


Vous l'avez donc compris. Vous devez trouver la réponse à cette énigme. Et pour vérifier que vous avez la bonne réponse, celle-ci est cachée dans la pièce. On vous laisse donc fouiller avec intérêt. La cachette a été déterminée par avance, comme ça, nous ne trichons pas. Bien sûr, Prophetia interviendra quelques fois pour vous rapprocher de la solution.

Aniela commencera le sujet et Jean-Camille répondra ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Lun 12 Mai - 22:45

Tu es toute excitée Ani. Ce matin on t'as donné rendez-vous pour une activité des plus étranges. Une chasse au trésor, dans Verbum. Cela te rappelle la vieille époque de Synchronicity. Tu as passé l'âge de faire ce genre de jeu, mais tu trouves cela toujours aussi distrayant et amusant.

Alors ce matin, tu te diriges à grand pas vers ton lieu de rendez-vous, la salle de classe. Au moment où tu arrives, ton partenaire arrive lui aussi. Tu sautes de joie. Littéralement. C'est Jean-Camille. Ça fait des lustres que tu n'as pas passé de temps avec lui, principalement parce qu'il passa sa vie avec Gabriel et que Gabriel, y a un périmètre de sécurité à respecter avec lui. Du coup, pouvoir être avec Jean-Camille tout seul, c'est un peu génial en fait. Tu lui saute au coup en criant son prénom. Tu ne caches pas ta joie de le voir avec toi. Pas du tout même. Un grand sourire illumine ton visage, tu respires la bonne humeur. Tu es Aniela quoi.

« Cam ! Comment ça va ? ! ça fait super longtemps dit donc qu'on s'était pas retrouvé comme ça... Dommage que le rendez-vous soit en salle de classe, je t'aurais bien fait planter quelques carottes pour te sortir un peu ! »

Tu entres dans la salle de classe et tu attends que ton camarade en fasse autant. Puis tu attrapes la lettre et tu te mets à la lire à voit haute pour Camille. Tu n'y comprends pas grand chose à la première lecture. Tu t'assoies sur une des tables et tu regardes le jeune homme, il est meilleur en lettre que toi, tu le sais, peut-être a-t-il une bonne idée lui.

« Huu... je vois pas trop ce que ça peut être là tout de suite... T'as une idée ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Camille Douze

avatarAube


Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Libre pour un Rp
Don: Changement de sexe
Nombre de points: 39

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mar 13 Mai - 13:25


• You, I saw you across the room and I knew that this is gonna blossom into something beautiful. •

Une lettre, un rendez-vous, encore un directeur fantasque apparement… Enfin, tu avais d’autres soucis en ce moment, entre les cours dont le rythme s’accélérait et Saint-Andrez –quoique ce dernier ai gardé quelques distances depuis ce soir où tu l’avais laissé seul dans le parc. En allant au point de rendez-vous, tu avais l’appréhension de voir apparaître le blond, ç’aurait été la mauvaise blague qui aurait fini pare faire détester l’auteur de cette farce.
Heureusement, en arrivant devant la salle de classe, point de fauteuil et encore moins de blond. Aniela, Aniela et ses cheveux verts, Aniela et son sourire. Bien que tu ne soit pas un grand amateur de contact physique, tu la laissais te sauter au cou et répondait à son étreinte enjouée. Pas de Saint-Andrez et tu gagnais largement au change. C’était sans doute la bonne surprise du jour, tu répondais aux salutations bavardes de la jeune fille avec un sourire, finalement, cette chasse au trésor pouvait s’annoncer plus agréable que prévu car tu savais bien qu’il était difficile de s’énerver contre quelqu’un comme Ani.

« Huu... je vois pas trop ce que ça peut être là tout de suite... T'as une idée ? »

Tu attrapais la lettre qu’elle te tendais lisais l’énigme attentivement. "Toujours devant nous, mais personne ne peut l'atteindre" tu avais été friand d’énigmes pendant un temps, et il n’aurait sans doute pas été étonnant de voir cette dernière figurer dans un des livres sur le sujet qu’on avait pu t’offrir pour marquer diverses occasions, mais ces livres étaient soit partis en fumée avec Synchronicity, soit resté chez toi, en Normandie, un peu trop loin de ce bout de Suisse. Pensif, tu relisais le devinette à voix basse, laissant traîner les mots.

« Toujours devant nous, mais personne ne peut l’atteindre… »


Tu relevais la tête pour regarder devant toi. Appuyé contre le bureau du professeur, ce que tu avais devant toi était la salle de classe et Aniela sur sa table. Rien qui ne soit réellement inatteignable. Tu posais la feuille de papier sur le bureau et adressais un sourire à ta partenaire.

« Je suppose qu’il doit y avoir un indice quelque part dans la salle, on ne nous aurait sans doute pas amenés ici sans raison… Enfin… »

En passant entre les tables, tu te dirigeais vers le fond de la salle pour en avoir une autre perspective. Tu remontais les manches de ta chemise et laissais le vent qui faisait danser les rideaux caresser ta peau. Tu avais l’impression d’être dans un de ces escape games que tu affectionnais de temps en temps, quoique l’énigme que tu avais à résoudre semblait plus simple et plus logique. Pas besoin ici de regarder sous le pot du cactus pour trouver un rectangle rouge à coupler avec le triangle bleu du mur derrière la canapé pour trouver le code de la porte du buffet où se trouvait un tournevis à utiliser pour démonter la lampe dans laquelle se cache un papier avec un nouveau code… Enfin, tu espérais que ce n’étais pas le cas. Tu jetais un coup d’œil circulaire à la salle à la recherche d’un élément inhabituel, tu ne te souvenais pas avoir déjà eut cour dans cette salle en particulier, Aniela peut-être ?

« Tu es déjà venu ici pour un cours ? »


Une salle de géographie sans doute vu la carte du monde accrochée au fond, ou bien de langues… Tu t’approchais de la carte pour examiner les post-its qui y étaient collés, espérant y trouver une quelconque aide. Finalement, ce petit jeu était plutôt stimulant et la présence d’Ani ne gâchait rien, surtout quand le ciel était si clair et qu’il n’y avait pas pour autant de jardinage à faire.





_________________


Dernière édition par Jean-Camille Douze le Jeu 15 Mai - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mer 14 Mai - 20:47

Tu regardes autour de toi... Oui tu es surement venue ici en cours. Tu ne fais pas particulièrement attention à la salle de classe dans laquelle vous êtes. Elle change un peu trop souvent pour ça. C'est suffisamment difficile de se concentrer sur les cours déjà. Ce directeur a tout de même des idées tordues au moins autant que celui de Synchronicity. Si c'est pas le même. En fait t'en sais rien du tout, t'es venu ici dès que t'as su que l'école ouvrait plus pour fuir que pour apprendre.

« C'est possible qu'on ait eu cours ici... Essayons de trouver quelque chose ! Il doit bien y avoir n indice tu as raison ! »

Sur ces mots, tu te lèves d'un bon de ta table et tu commences à fouiner un peu partout dans la salle de classe. Tu regardais sous la table sur laquelle tu étais auparavant assise, baquoi y aurait pu avoir quelques choses, vous n'en savez rien, quand tout à coup, Cam et les cartes au fond de la salle captent ton attention. Tu les fixes un instant sans rien dire, tu regardes Cam puis la carte avec ses grandes étendues d'eau. Le bleu de la mer te semble si lointain. En fait tu n'as jamais vu la mer. Tu aimerais bien d'ailleurs. Une mer du sud évidemment, pour pouvoir te baigner, sinon ça compte pas. Une belle mer bleue et un soleil chaud à... soudain tu lâches dans un murmure à peine audible.


On se calme Ani, pas besoin de t'agiter dans tous les sens pour une énigme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Camille Douze

avatarAube


Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Libre pour un Rp
Don: Changement de sexe
Nombre de points: 39

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Jeu 15 Mai - 22:21


• It's the sun in your eyes, in your eyes •

Oui, l’énigme te revenais en mémoire, ces mots t’étaient bien familiers. "Même en marchant vers lui vous ne pouvez l’atteindre". Il te semblait entendre une voix vaguement scabreuse, comme une réminiscence. "on marche vers lui sans pouvoir La teindre… teindre qui ? Teindre quoi ? Des habiTs… Des cheveux… mais de qui ? d’elle ou lui ? Est-ce UN homme ou UNE femme ? on marche vers LUI mais on ne peut pas LA teindre ? Encore eut-il fallus que nous sussions son sexe…"
Cela faisait bien longtemps que tu ne l’avais pas écouté, mais les répliques scabreuses de Trichelieu et ses jeux de mots salaces te revenaient en mémoire. Alors qu’Aniela te sautais au cou, tu restais assez confus, le directeur avait-il de telles références culturelles ou l’énigme était elle tirée d’ailleurs ? Enfin, vous aviez trouvé la réponse, bien que ta compagne ai soulevé un point intéressant, où chercher la réponse maintenant ? Tu passais la main dans les cheveux d’Aniela en souriant doucement, secrètement heureux de pouvoir bénéficier d’un contact humain positif et réconfortant.

« Oui, je crois que c’est bien ça, mais il va encore nous falloir chercher je suppose… »




_________________


Dernière édition par Jean-Camille Douze le Jeu 15 Mai - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prophetia

avatarEquinoxe


Messages : 95
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Jeu 15 Mai - 23:31

Si vous avez trouvé la solution à cette énigme, c'est déjà un bon début. Maintenant, vous devez un peu mieux chercher. Physiquement.

Si vous mettiez tout ça à plat, histoire de savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Lun 19 Mai - 20:59

Tu ne trouves pas ça drôle de devoir chercher la réponse écrite alors même que vous avec trouvez la réponse à l'énigme. Parce que tu as un peu la flemme en fait, tu te dis que tu pourrais demander à l'arbre en face de te dire où ils ont caché la preuve, mais c'est un peu de la triche et tricher c'est mal. Et puis pour une fois tu n'entends pas trop la nature et tu n'as pas trop envie de briser ce silence sourd.

Ton compagnon d'énigme brise ton étreinte, tu es un peu triste, il n'y a plus grand monde que tu peux câliner comme ça sans qu'on s'offusque. Et cela faisait des lustres que tu ne l'avais pas fait avec Camille, mais tu sais que c'est pour le bien de l'énigme et tu exécutes alors ce qu'il t'as demandé. Tu regardes tour à tour chaque fenêtre. Tu inspectes minutieusement les carreaux, les rideaux, les tours de fenêtres, l'horizon et sa vue pour être certaine de ne pas manquer un élément vous permettant de gagner. Tu pars du fond de la classe pour remonter vers l'entrée et le tableau noir.

« Tu crois que c'est quoi ? Un mot gravé ? Une autre enveloppe avec la réponse à l'intérieur ? Un objet ? C'est compliqué de chercher quelque chose dont on ignore l'apparence... »

Après tes recherches sur les fenêtre tu inspectes le bureau tandis que Camille semblait regarder les graffitis et autres inscriptions présentent sur les tables. Tu fais de même pour le bureau et tu fouilles aussi dans la boite en carton où vous déposez normalement vos devoirs à rendre. Tu es impatientes. Tu veux savoir la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Camille Douze

avatarAube


Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Libre pour un Rp
Don: Changement de sexe
Nombre de points: 39

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mer 21 Mai - 13:46


• And they can tease you, break or complete you •

Tu surveille du coin de l’œil les recherches d’Aniela, histoire de ne pas perdre de temps à vérifier deux fois la même cachette. Elle te demande ton avis sur la nature de l’objet de vos recherches et, malheureusement, tu ne peux que hausser les épaules en signe d’ignorance.

« Bonne question, ça pourrait aussi bien être le mot en lui même écrit quelque part qu’une métaphore ou je ne sais quoi. Je suppose juste que ce n’est pas le véritable horizon là bas dehors, comme le dit l’énigme, c’est un peu dur à atteindre… »

Tu jetais un coup d’œil aux fenêtres en parlant, laissant ton regard traîner sur les cimes de montagnes suisses encore mouchetées de neige malgré le printemps. Normalement, l’objet de votre quête devait être dans cette pièce et non nécessiter de partir faire de la randonnée en haut montagne.
Tu jetais un œil dans l’armoire à côté du tableau noir, n’y trouvant que quelques ouvrages de géographie et un vieux magnétoscope qui te semblait bien anachronique à côté du vidéoprojecteur accroché au plafond. Tu ne savais pas vraiment où trouver cet horizon, si bien que, un peu ennuyé tu saisissais une craie blanche et traçais une longue ligne horizontale au tableau. Tu ne savais pas vraiment que chercher et prenais donc une pause dans tes recherches en ajoutant quelques montagnes stylisées, après tout cela faisait des mois que tu n’avais pas vu un horizon plan et dépourvu de relief. Tu soupirais, après tout la solution n’allait sûrement pas se retrouver dans un stratagème si aisé. Un coup d’œil à l’horloge et tu tournais les yeux vers Aniela.

« J’espère que le temps n’est pas compté, enfin, je ne sais pas vraiment ce que l’on gagne à la fin… »

Elle avait l’air de s’amuser, c’était l’essentiel, elle rendait cette petite chasse au trésor plus intéressante, plus divertissante.

« Tu t’es bien adaptée à la Suisse ? »


Tu lançais la conversation un peu au hasard, mais la question t’intéressait. Tu appréciais réellement la jeune fille et tu espérais qu’elle ne gardait pas trop de séquelles des événements qui vous avait accompagnés depuis Synchronicity. Après tout tant qu’à se retrouver dans une salle de classe à chercher l’horizon, autant discuter un peu et profiter de l’absence de Saint-Andrez pour renouer le contact avec la demoiselle qui était capable de donner le sourire en quelques mots et qui était autorisées à t’offrir ses étreintes. Saint-Andrez n’aimerait sûrement pas cette proximité, et tu ne voulais pas qu’il aille la menacer de quelque manière que ce soit.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Jeu 5 Juin - 18:00

Tu t'appuies sur le bureau, un peu découragée, vous ne parvenez pas à mettre la main sur ce fichu mot. Tu soupires. La patience est une vertu Ani et tu ferais bien d'apprendre à en avoir. Tu regarde encore sous le bureau, sait-on jamais tu aurais pu louper l'indice. Puis, tu t'empares d'une des craies et tu écris en grand sur le tableau le mot que vous devez trouver. Tu le regardes, en croisant les bras, la tête penché, songeuse. Si tu étais un directeur qui fume la même drogue que l'ancien directeur de Synchro, où irais-tu cacher l'indice...Camille interrompe le fil de ta pensé, qui de toute manière ne t'aurais pas menée à grand chose, tu étais en train d'imaginer le directeur, un sourire pervers sur les lèvres en train de cacher un peu partout votre indice. L'image est amusante ceci dit.

Il te demande si tu t'es adaptée à la Suisse. Plus facilement qu'à l'Allemagne ça c'est sûr, mais la perte de Clyde t'as beaucoup marqué. Il avait l'air si gentil avec toi, tu semblais exister en tant que toi-même dans ses yeux, tu semblais importante pour lui et voilà qu'il avait disparu. Sans un mot. Tu ne sais même pas s'il est vivant. Tu ne sais même pas s'il est heureux. Tu ne sais même pas si tu comptes pour lui au final. Tu comprends Niko et le sentiment qu'il ressent après avoir perdu Aurelian, et tu sais qu'il n'y a rien à faire pour le consoler. Parce que toi, rien ne pourrait te consoler tu penses. Un sourire mélancolique se dessine sur tes lèvres.

« Eh bien, on prend l'habitude à force, tu ne crois pas ? »

Tu prends le chiffon, tu effaces ce que tu avais écrit pour le remplacer par les noms des écoles que vous aviez fréquenter, Synchronicity et Virtus Insania. Parfois tu te demandes pourquoi le sort s'acharne sur vous. Etait-ce votre faute ? Le hasard ? Le fait que vous soyez différents ou alors cela venait-il de vos rangs ? Une énigme bien plus difficile à résoudre que celle que vous aviez devant vous.

« Et toi ? Tu te laisses pas faire par De Saint-Andrez hein ? »

Tu dis ça, mais en même temps le jeune homme te fait tellement peur, que toi tu n'oserais pas te défendre contre lui. Même s'il est diminué, même si toi tu sembles plus forte maintenant, il t'effraie toujours autant.

« Il est où cet indice ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Camille Douze

avatarAube


Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Libre pour un Rp
Don: Changement de sexe
Nombre de points: 39

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Ven 4 Juil - 12:12


• Sometimes before it gets better
The darkness gets bigger •

Tu finissais par reposer ta craie là où tu l’avais trouvée, puis frottait tes mains pour tenter de te débarrasser de cette poussière blanche qui t’asséchait la peau. Aniela avait l’air un peu amère, et tu la comprenais, être trainé d’école en école, s’attacher à des gens et se les voir arrachés n’était jamais une partie de plaisir. Tu finissais d’essuyer tes mains sur ton pantalon, heureusement, la craie ne laissait que de faibles traces sur ton jean clair, puis tu allais ébouriffer les cheveux de ta compagne, affectueusement, le genre de gestes que tu ne t’autorisait que rarement envers quiconque, peu réjoui par les contacts physiques en général.
Puis elle prononça le nom de Saint-Andrez, tu reprenais ta main, tu avais toujours l’inquiétude au fond de toi qu’il puisse surgir et hurler à la jeune fille de dégager, comme un dragon garderait dans sa grotte des masses d’or sans jamais leur accorder le bénéfice d’un rayon de soleil pour briller. Tu soupirais, la guerre avec le futur baron n’avait rien de réjouissant, elle te lassait presque, quoique la simple vue de l’individu, le moindre de ses mots te rappelait vos batailles et relançait la machine infernale. Si tu te laissait faire ? Surement pas.

« Il ne se laisse pas faire non plus. »


Avec son tempérament, son don, la cicatrice qui lui barrait le visage, Gabriel de Saint-Andrez angoissait les gens bien plus que toi, souvent, il passait pour le méchant de l’histoire, raccourci facile, c’était un peu comme regarder un vieux James Bond et reconnaitre l’antagoniste à son accent russe et ses bagues de diamants. Tu n’aimais pas vraiment te retrouver dans le rôle de la victime passive, même si ton calme et ton manque de férocité avec les gens de l’ordinaire t’y envoyait. Dans ce genre de cas, tu hésitais souvent à rappeler que la brûlure de sa Majesté était ton œuvre.
Mais tu ne voulais pas effrayer Aniela, tu préférais, tant que possible, qu’elle continue à sourire, à parler aux fleurs, qu’elle ne se doute pas de l’ampleur de la haine qui te reliait à ce cher seigneur. Tu souriais donc, comme si ce n’était rien, tu souriais comme pour oublier cette querelle qui lacérait pourtant ton quotidien. Seul avec Ani dans une salle de classe, tu préférais laisser Saint-Andrez de côté, c’était sans doute ce qui le mettait le plus en rage de toutes manière, que tu l’oublies.

« Ne t’inquiète pas pour ça, fais juste attention à lui quand il est de mauvais poil. »


Tu disais ça comme une blague, ce n’en était pas une. Tu regardais le bureau, laissant ton regard courir sur les objets qui s’y trouvaient. Tu attrapais nonchalamment une feuille de brouillon roulée en boule dans la corbeille à papier, comme pour faire semblant de chercher, tu te mettais en quête de l’horizon, mais ça ne ressemblait qu’à un premier jet pour une version de langues, avec fautes et ratures.

« Je ne sais pas ce que le directeur nous prépare avec tout ça, mais ça me fait plaisir d’être tombé avec toi. »


C’était étonnamment sincère de ta part, sans doute étais tu enjoué par l’absence de Saint-Andrez au profit d’un rayon de soleil aux cheveux verts, ce qui n’était pas plus mal. Mais tu appréciais réellement Ani, sa spontanéité et ses jolies robes, et, bien que vos échanges au quotidien n’excédaient pas les salutations de bases, tu tenais à lui faire savoir ton affection, affection que tu ne montrais que rarement aux gens, de peur que l’Autre veuille les blesser, de peur de les blesser en redevenant distant pour les protéger.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prophetia

avatarEquinoxe


Messages : 95
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mar 15 Juil - 16:26

Les deux personnes avaient frôlées la réponse du bout des doigts. Et ce à quelques reprises. Peut-être devraient elle révérifiaient dans des endroits qui semblent vraiment stupides ? Comme un endroit où l'on range quelque chose.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mar 29 Juil - 11:04

Tu vois que prononcer le nom de Saint-Andrez, tu vois son changement de comportement. Tu sais que leur relation qu'ils ne sont pas fourrés ensemble parce qu'ils s'apprécient. Mais tu sais aussi que Camille n'est pas qu'une victime dans l'histoire. Après tout, toi aussi tu vivais cela avec ton frère, une relation malsaine, pleine de haine, dont ni lui ni toi n'était capable de mettre fin. Ce n'est finalement que parce que tu ne rentres plus que cette vie ne t'asphyxie plus autant qu'auparavant. Alors tu vois un peu l'enfer qu'ils vivent et parfois tu te dis que ce serait bien qu'ils arrivent à s'entendre, tu n'es pas capable de faire cela avec ton frère, mais tu espères qu'un jour eux seront meilleurs que toi. Pour autant tu n'oses pas t'en mêler, ce n'est pas tes affaires et Gabriel te fait bien trop peur pour même pouvoir penser faire quelque chose. Alors tu comprends juste Camille et Gabriel, secrètement et dans le silence. Tu n'as pas envie qu'on apprenne que toi, Ani la toute gentille, la toute mignonne, la toute douce, tu es un véritable monstre quand il s'agit de ton frère. Mais pourtant tu penses qu'il l'a bien cherché et tu ne regrettes aucune des dispute, aucun des actes que tu as pu commettre. C'est ça le pire au fond. Et tu sais très bien que ce qui fait le plus souffrir l'autre c'est de s'attaquer à ceux qu'il aime.

« T'inquiètes Cam, il me fait tellement peur... J'arrive pas à l'approcher. Je me demande comment tu fais pour toujours rester avec lui. J'aurai déjà fait une centaine de crise d'angoisse à ta place. »

Tu dis ça d'un ton léger. Un peu blagueur. Le même ton que Camille avait utilisé pour t'avertir de rester loin de lui. Tu regardes un peu autour de toi de nouveau. Il va bien falloir que vous trouviez cet indice à un moment ou un autre. Mais il te semble trop bien caché. Tu refais un tour de la classe lentement, mais au bout de la troisième rangée de chaise, tu finis par t’asseoir, fatiguée et désespérée de ne pas trouver cet indice. Tu soupires.

« Je suis très contente d'être avec toi aussi. Ça fait si longtemps qu'on a pas pu passer du temps tous les deux. Tu devrais mettre des somnifère dans la boisson de Saint-Andrez et venir prendre le thé avec moi ! »

Des étoiles dans les yeux, tu imagines bien ce plan avec amusement Camille essayant furtivement de mettre l’ingrédient dans la boisson de son Altesse puis passer un peu de temps avec lui. Mais tu imagines la colère de ce dernier par la suite, et tu te dis alors que tu ne veux pas que Camille ait des ennuis pour toi. Tu murmures pour toi-même, sachant que le jeune homme pouvait tout de même t'entendre.

« Mais ce serait bien si vous pouviez vous réconcilier... »

Tu te relèves tout d'un coup, tu te redonnes un peu d'énergie, pour rester combative. Tu ne vas pas te laisser faire par une petite énigme de rien du tout. Tu te diriges vers le bureau, pour vérifier une énième fois les lieux.

« T'es sûr qu'on a bien regardé partout ? Y avait rien dans la boite où l'on dépose les devoirs ? »


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Camille Douze

avatarAube


Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Libre pour un Rp
Don: Changement de sexe
Nombre de points: 39

MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   Mer 30 Juil - 16:16


• Now you’re gone
But I’ll be okay
Your hot whiskey eyes
Have fanned the flames
Maybe I’ll burn a little brighter tonight •

Tu baissais la tête en écoutant Ani. Avec ses mots, ton histoire avec Saint-Andrez semblait plus simple, tu aurais aimé qu'elle le soit, bien que ce soit uniquement de votre faute si elle était si malsaine, si vos règles, vos codes de conduite l'un par rapport à l'autre changeaient à chaque seconde, à chaque fois où vos regards se croisent. Un instant et celui qui blessait l'autre était vainqueur, le suivant, il perdait, il avait perdu patience. Certains jours fuir sa majesté faisait de toi un pleutre, le lendemain, ton absence était une manière de le poignarder, lui faire comprendre que tu lui glisserais toujours entre les doigts. Votre jeu était tordu, malsain et c'était votre faute. Vous n'êtes que des imbéciles qui pensent gagner en serrant vos doigts autour de la gorge de l'autre, que des insectes qui se voient vainqueurs, mais ne sont qu'emprisonnés dans la toile tissée par votre haine. Vous vous laissez dévorer et le blâme est entièrement vôtre.
Aniela parlait de crises d'angoisse ? Tu n'y échappais pas, seul, sans personne pour te venir en aide, en silence au plus tard de la nuit. Tu craignais ce qu'Il inventerait après, tu te surprenais à chercher à lui infliger pire. Tu te sentais prisonnier de cette relation toxique et tu ne savais pas comment y échapper. Enfin, tu savais, mais tu n'osais pas y penser.
Il te faudrait partir.
Couper les pons, couper tout contact, la fuite ultime, et en même temps l'attaque ultime puisque Saint-Andrez semblait supporter de plus en plus mal l'absence de sa victime préférée, de son bourreau préféré. Mais cela voudrait dire abandonner bien des choses derrière toi, tous vos contacts communs sans doute, si tu ne voulais pas qu'il te retrouve. Tu te retrouverais alors face à l'inconnu, sans rien, sans lui et votre haine si familière. Tu n'étais pas sûr de savoir encore socialiser sans son ombre qui te susurre à l'oreille qu'il ne faut pas trop t'attacher, qu'il pourrait les utiliser, une voix si familière qui te demande si tu n'aurais pas en tête, sans en avoir l'air, l'intention d'être ami avec quelque inconnu pour mieux le narguer. Ta vie entière te semblait tourner autours de Saint-Andrez, même quand tu t'en éloignais et cette idée t'angoissais peut-être même plus que la possibilité d'être brûlé vif dans un accès de rage.

« Je suis très contente d'être avec toi aussi. Ça fait si longtemps qu'on a pas pu passer du temps tous les deux. Tu devrais mettre des somnifère dans la boisson de Saint-Andrez et venir prendre le thé avec moi ! »

Aniela t'arrache à tes pensées, et tu te rends compte que ton regard s'était fixé sur la carte du monde au fond de la salle, comme tu tu étais à la recherche du lieu le plus propice pour échapper à ta Némésis. Aniela t'arrache à tes pensées et parvient à te faire sourire, tu te surprends même à rire en imaginant la scène. Saint-Andrez assommé en arrière plan, Ani et toi buvant un thé au centre de l'image. L'idée de glisser quelque somnifère dans la nourriture t'effleurais souvent, vous mangiez souvent ensemble, assez souvent pour que le désir d'écourter vos entrevues t'effleure. Deux jours auparavant déjà, vous aviez pu petit-déjeuner ensemble, face à face. Encore trop endormis pour faire de l'esprit, ce repas avait pris des airs de guerre froide. C'était à celui qui occuperais le plus l'espace, poussant le plateau de l'autre pour s'accouder sur la table, c'était des jeux de regards, des échanges silencieux qui voulaient dire "je ne t'ai pas invité ici" et des réponses qui pouvaient s'interpréter comme des "et qui aurait l'audace de prendre cette place ?". Il n'y avais pas de grands cris, même pas de flammèche au creux des poings de sa majesté. Tu laissais infuser ton sachet d'earl grey, il ajoutais trois sucres au bol, pour mieux emmêler ta glycémie, espérant peut-être te voir tomber quoique tu saches maintenant bien doser ton insuline. En représaille, tu avais saisi sa tartine de beurre dans son bol de café avant de partir. Ç'avait été une bataille inutile, futile, ridicule. Tu avais pu voir ses poings se crisper sur son couteau, mais vous n'aviez même pas haussé le ton. Avec le recul et avec ce qu'avait dit Aniela, tu aurais aimé pouvoir plonger un somnifère dans son jus d'orange au passage, profiter d'une journée au calme. Il avait été infect après ça.
Un murmure te sort de tes souvenirs.

« Mais ce serait bien si vous pouviez vous réconcilier... »

tu étouffes un rire amer, tu sais qu'elle ne pensait pas à mal, mais l'idée te semble inconcevable. Elle enchaine d'ailleurs assez vite sur une autre question, en rapport avec l'énigme don't la solution continuait à se cacher. Elle reviens vers le bureau où tu étais toujours assis, tu ne peux pourtant t'empêcher de répondre à sa remarque.

« Je doute que ce soit possible, on s'est enfoncé un peu trop profond pour en finir en s'excusant. Même s'il venait demander pardon, je ne suis même pas sûr que je le croirai, lui non plus d'ailleurs. Et il a trop de fierté pour ça... »

Et toi aussi. De toutes façons, tu n'arriverais sûrement pas à faire des excuses sincères. Tu secouais la tête pour chasser cette conversation qui pesait sur l'atmosphère malgré les blagues douces-amères que vous vous lanciez.
Ani avait raison, il vous fallait finir cette histoire. Tu secoues la tête, non, il n'y avait rien dans la boîte à devoirs. Tu te saisissais de la brosse du tableau pour effacer ce qui avait déjà été écrit dessus, il était temps de se montrer plus discipliné. Reprenant une longue craie blanche à sa place sur le bureau, tu traçais donc un plan grossier de la salle et barrais les endroits que vous aviez déjà vérifié plusieurs fois.

« Normalement ça ne devrait pas être dans l'armoire, j'ai regardé partout ... Je ne pense pas que ce soit sur les tables... On peut encore repasser l'estrade au peigne fin je suppose... »


HRP : pardon c'est long ;;

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event n°1: Aniela & Jean-Camille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event n°1: Aniela & Jean-Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Manoir :: Etage :: Salles de Classes-