AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragomira K. Ivanova

Crépuscule


Messages : 13
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   Ven 23 Mai - 23:29



Mes fringues sont noires. Tous les jours de l’année. On peut me voir arriver, à des kilomètres de là, et on sait déjà dans quelle catégorie me placer: celle des gothiques. J’ai une gueule d’enterrement et la tenue qui va avec. Alors, dans cette situation, montrer mon désespoir n’est pas chose aisée. On me considère déjà comme une dépressive, quoi que je fasse; alors comment je fais pour prouver que cette fois c’est vraiment le cas? Une idée serait de faire complètement l’inverse, soit me couvrir de tonnes de couleurs, mais à ce moment on me penserait juste folle.

J’agresse mon frère de textos. Dans une moyenne d’un texto la seconde ou quelque chose de très proche. C’est la seule personne à qui j’ai envie de parler. Je crois bien m’être faite au moins une amie ces derniers mois, mais elle est trop colorée et je crains qu’elle se mette à me sourire avec toute la gentillesse du monde. Je m’y étais faite et arrivait à peu près à supporter cette bonne humeur et ce style emballages de bonbons mais maintenant je ne peux plus. C’est à croire que tout est devenu insupportable. Être encore en vie m’es insupportable. Ce corps que j’adore pourtant, me donne envie de vomir. J’ai envie de m’arracher mes vêtements, et d’être nue, et puis de m’arracher la peau juste après ça, pourquoi pas.

J’ai l’impression d’être sur le point de pleurer et je ne peux pas accepter ça. Déjà parce que ça ferait couler le noir autour de mes yeux, et j’aurai encore plus l’air de détester la vie. Va savoir, les gens pourraient même croire que j’ai fais exprès de maltraiter mon maquillage juste pour me donner un air encore plus sombre.

Non, mais le vrai problème c’est que je n’ai pas envie d’être faible. Et ce n’est pas en pleurant que le chagrin s’évapore de ton corps. Ceux qui disent qu’on se sent mieux après avoir pleuré sont des menteurs et devraient être pendus. On se sent pas mieux. L’eau remonte, forme un nuage qui te re-pleure tous tes problèmes sur la tête. C’est ingérable. Et comme c’est ta propre météo personnelle, les autres ne voient pas ce qui se passe et ne peuvent pas t’aider. Mais bon même en voyant ils pourraient rien faire pour toi.

Dexter non plus peux rien faire pour moi. Mais je veux quand même qu’il soit là. Il me le doit, hein. Je veux juste discuter de choses sans importance pour ne pas penser au reste. Mais peut être que je le saoule, avec mes sms débiles et impatients.

Je sens l’écorce de l’arbre sur lequel je suis adossée dans mon dos. Il pourrait me râper la peau. Je pourrais rester dans ce bois pour toujours, écouter le vent dans les feuilles des arbres et les animaux se hâter d’un endroit à un autre. En essayant de me vider de tout, ou en me concentrant que sur les bonnes choses. Mais je ne suis douée pour rien de tout ça.

Finalement mes jambes me lâchent, et j’attend là, comme un cadavre, avec le portable entre les doigts. Il vibre ce qui veut surement dire que Dexter me répond mais j’ai même pas envie de baisser la tête pour regarder. Je lui ai dis où j’étais. S’il est occupé là, je devrais juste l’attendre quelques heures, comme ça, en ne faisant rien.

Ce serait pas mal de devenir un arbre, je pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter W. Chessmann

Zénith


Messages : 64
Date d'inscription : 03/01/2014

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Macabre Marionettes
Nombre de points: 43

MessageSujet: Re: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   Mar 8 Juil - 20:42



Tu soupires, assommé par tant de textos à la seconde. Ton portable n’en finit pas de vibrer, il en devient presque fou. Fou. Ou folle, comme Drago en cette seconde. Ca n’est pas une de ces insultes péjoratives que se lances ces chiards toute la journée à coup de ta gueule. C’est juste une constatation parmi tant d’autres, tu le sais, Dragomira débloque, ne tourne plus rond. Mais que dire, que faire, comment lui en vouloir ? Même elle si forte ne pouvait tout de même pas supporter bien longtemps ces chamboulement à répétition. Comment oublier ce que cette menace d’attentat avait pu réveiller en elle. Tu savais qu’elle ne devait plus que penser à ça ces derniers temps. La voir ainsi te faisait souffrir énormément même s’il n’en paraissait pas à l’extérieur.

Tu sens son malaise, son mal-être. Tu sais, toujours, tu sais. Quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe ou se dise tu sais toujours tout. Du moins tu imagines. Car désormais tu te sens loin, plus loin que jamais. Même si tu es la personne la plus proche d’elle tu te sens à mille kilomètres de son âme. L’explosion n’a pas eu lieu mais son âme, elle, a éclaté en mille morceaux. Tu les fois des fois pas terre comme autant de bouts de verre qu’on ne peur recoller. Drago c’est ton lot de malheurs pour la vie.

Tu finis par couper le vibreur et quitter la salle. La cloche ne sonne que dans 15 minutes mais tu te fais petit et file. Tu auras surement des problèmes, tu auras surement une colle ou un rapport. Mais ça n’est pas la première fois. Au fond tu t’en fiche. Tu es là toute l’année, une heure de colle ça n’est rien. Ca n’est pas comme si tu avais quelque part où rentrer. Tu parcours d’un œil les sms de ta sœur tout en filant silencieusement vers la sortie. Tu pourrais croiser un des surveillants et ceux-ci presque à chaque fois savent bien que tu sèches un cours.

Tu arrives dehors, quitte la cours et te diriges vers le bois. Toujours en courant, hurles un bon coup. On t’a surement déjà repéré mais c’est une envie horrible que tu n’as voulu réprimer. Ta gorge pique, tu ris un peu en courant vers Drago. Tu lui prends la main et sans te retourner tu continues de courir. Cinq minutes après tu t’arrêtes en pleine course et attrape Drago dans tes bras dans son élan. Tu ne sais pas trop ce qui t’as prit, un genre d’accès de folie. Tu continues de la serrer contre toi.

- Bonjour p’tite sœur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragomira K. Ivanova

Crépuscule


Messages : 13
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   Mar 12 Aoû - 23:59


La vie est terrible. J’ai l’air de dramatiser, de piquer ma petite crise d’adolescente, mais je déconne pas. Je comprend pas trop pourquoi les gens tombent amoureux, forment un couple, puis décident de faire des enfants. À quoi ça sert de laisser naître de futur personnes, qu’est-ce que vous voulez qu’ils fassent? On nous rabâche qu’il faut trouver le bonheur, le sens de la vie, l’amour. Y a trop de choses à trouver, et moi les chasses au trésor sans carte ça me dis rien, sérieux. Je sais pas comment on peut arriver à être positif. À regarder le monde autour de soi et se dire ’diantre, qu’est-ce que je suis heureux’.

On peut croire que j’exagère. Que je me prend trop la tête pour rien. Que c’est pas si grave si c’est mon kiff de pas chercher des trucs et broyer du noir dans mon coin. Après tout je fais ce que je veux, et tant que ça dérange personne tant mieux.


Mais je dérange tout le monde.
Surtout Dexter.
Des fois j’ai peur qu’il en ai marre de moi. Parce que moi-même j’en ai marre de moi. J’arrive quasiment plus à me supporter, c’est vrai, des fois même mes jambes ne veulent plus me porter tant elles sont fatiguées par mon poids.
Peut être que je me déteste.
Je ne sais plus si je me déteste ou m’adore.
Dans un comics je serai une super-vilaine super chiante qui veut anéantir toute l’humanité sans raison apparente. Juste comme ça, pour le fun. Ou parce que je m’ennuie. Bref le personnage détestable qu’il faut arrêter à tout prit.

Ouais. Ce serait bien qu’on m’arrête. Avant que je fasse une connerie.
Parce que j’ai l’impression que je vais exploser, et que le choc de l’explosion va faire beaucoup de dégât. Est-ce qu’il y a des gens dont le métier est de désamorcer des bombes humaines? Ça me serait vachement utile là, maintenant, tout de suite.

Un cri et je sursaute. C’était un peu loin.
Peut être qu’un tueur en série se dirige droit vers le bois et que je vais être sa toute dernière victime. Pendant une seconde je me dis que c’est bien. Dans ce genre de cas on est sensé allé voir un psychologue je crois.

Un fou cours vers moi. Pas le tueur en série, mais Dexter. Ou peut être les deux. J’en sais rien moi, Dexter est peut être un tueur en série et qu’il a juste oublié de me le dire. Il a l’air un peu bizarre. Comme un gosse qui a fait une connerie et qui est fier de lui. Il arrive à coté de moi assez vite et me prend la main, comme ça. Sans s’arrêter. En me tirant sur le bras. En me forçant à me lever. Il cours toujours et j’ai failli me casser la gueule. Et il rigole.

Et il me prend dans ses bras.
Sa façon de s’arrêter était aussi choquante que sa course: ce serait sympa de prévenir. J’ai failli me casser la gueule deux fois.
Mais maintenant il me sert contre lui alors je lui pardonne.
Il a du mal à respirer et son cœur tambourine hyper fort. Il est malade ce mec.

" Bonjour p’tite sœur. " c’est tout ce qu’il trouve à dire.
Psychopathe.

J’adore ce type.

Moi aussi je suis contente de te voir.

Ok. Je ne sais pas du tout s’il est heureux de me voir. Il a juste intérêt, c’est tout. Je crois que si un jour Dexter refusait de me voir, ça y est, c’en serait fini de moi.

Alors je le serre fort. Enfin ’fort’. Autant que je peux sans lui broyer la cage thoracique. Ça m’énerve de devoir me retenir même pour lui. Parfois j’aimerai le serrer si fort qu’il en étoufferait. Mais avant ça tous ses os seraient brisés et en réalité même si je dis des choses effrayantes j’ai pas envie de lui faire mal.

Je me sens bien contre lui. Si j’avais été une gamine normale, et disons moins glauque, je crois que j’aurais adorer câliner les gens. Peut être pas tout le monde mais… Si j’en avais la possibilité je me gênerais pas pour être la personne la plus tactile au monde. Et pour essayer pleins de sports de combats. Et même que je me casserais délibérément les os. Juste pour avoir mal, voir ce que ça fait, et avoir un plâtre.

J’attend qu’il ait bien reprit sa respiration et que son cœur se soit un peu calmé. Je suis contente qu’il se comporte comme ça. Me prendre la main, me forcer à courir, me serrer contre lui, tout ça sans avoir peur.
Si j’étais une personne extérieur j’aurais peur de moi.

Tu me chantes quelque chose?

D’une certaine manière c’est pas comme s’il avait le choix. Je le prendrai tellement mal s’il disait non.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter W. Chessmann

Zénith


Messages : 64
Date d'inscription : 03/01/2014

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Macabre Marionettes
Nombre de points: 43

MessageSujet: Re: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   Mar 30 Sep - 12:36



Vous êtes seuls au monde. Comme toujours, comme si tout n’existait que par vous et pour vous. Ces jours où tu as l’impression de n’exister que par son regard. Si bon et si terrible à la fois, ces moments où vous n’êtes que l’un pour l’autre. TU la serres fort que tu peux de peur qu’elle ne s’évanouisse et te laisse seul. Elle te serre si peu par peut de t’anéantir.

C’est dur, parfois d’ouvrir les yeux sur les choses.

Tu reprends ton souffle, respires. Elle ouvre la bouche. Sa demande te fait sourire. Ce n’est même pas surprenant venant d’elle. Pour toi rien ne peut te surprendre tant tu la connais. Mais tu devrais prendre garde car a trop être sur tu finiras par louper une marche. Tu as beau évoluer, tu n’es pas le seul à prendre la mesure des choses et à te rendre compte de ce qui ne tourne pas rond. Il ne lui serait jamais venu à l’idée, avant qu’elle puisse te perdre. Pourtant c’est maintenant le cas.

Tu la prends par la main, commençant à avancer doucement. Tu prends une inspiration et accède à ta demande. Tu ne crois pas chanter bien juste mais c’est elle qui a demandé, elle en endurera les conséquences.


- Quand j’ai vu Marguerite je m’suis dit quel prénom étrange, puis c’est pas vraiment la saison à faire l’amour dans les champs. Mi mon cœur est chrysanthème et mon âme … est triste ♪


Saez. Il t’a toujours accompagné, même quand tu ne comprenais pas ses textes et que tu allais en chercher la traduction sur le net. Tu es tombé dessus en écoutant de tout sur Youtube et depuis c’était devenu ton hymne. Encore plus depuis votre arrivée à l’école. Depuis que grâce ; ou a cause ; au concierge plus personne n’est garantit de pouvoir partager un secret en comptant simplement sur la barrière de la langue pour ne pas se faire entendre. C’est un peu la plaie mais pour la musique c’est une bénédiction.

Les paroles sont crues, un peu gênantes pour certains. Toi, tu t’en accommodes. Drago aussi puisqu’elle les connait aussi bien que toi et qu’il lui arrive de reprendre un refrain ou deux avec toi. D’ailleurs tu lui demandes de te rejoindre, juste d’un regard sans couper ton flot de paroles.

Tu ne sais pas où tu vous emmènes mais tu y vas, la tenant par la main. Vous, encore et toujours seuls. Tu as oublié le monde.


[pardon c’est du caca, ne m’ne veut paaaas]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragomira K. Ivanova

Crépuscule


Messages : 13
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   Mar 30 Sep - 16:37



Je sais pas trop comment ma voix sonne. Je suis ou trop silencieuse ou trop bruyante. Mais que je chante? Ça n’arrive quasiment jamais. Moi-même je m’étonne de m’entendre le suivre. Bien sur que je le suis, c’est voulu, c’est obligé. Mais ma voix est bizarre. La sienne aussi, en fait.

Quand j’ai vu Marguerite
Marguerite m’a dit
T’approche pas trop de moi
Moi j’ai pas écouté tu vois
Et j’suis là comme un con


Jen elle chantait bien. Pas qu’elle ait une très jolie voix. Mais elle était sure d’elle, et elle souriait tellement. Peu importe les paroles, tout le monde s’en fout du rythme, et encore plus des fausses notes. Ce doit être ce qu’on appelle chanter avec le cœur. Je suppose.

Moi, Dragomira, je ne suis ni comme Jen ni comme Dexter. Je ne chante pas en souriant, je ne chante pas pour faire plaisir aux gens.
Moi, Dragomira, je n’écoute que des chansons sans paroles. Parce que les mots y en a toujours trop ou pas assez.

Je crois que les mots je déteste ça. Parce que je sais pas les manier. Je sais pas dire ce qui compte vraiment. Je ne suis doué avec que lorsqu’il s’agit d’insulter ou de maudire quelqu’un. C’est du gâchis, non? Je sais même pas pourquoi je suis comme ça. Pour ma mère les mots sont très importants, j’aurai du hériter ça d’elle. Mais je les évite. C’est ridicule. J’ai trois prénoms, chacun choisi avec soin par ma mère. Un nom c’est sensé te décrire, ou au moins ça te représente.

Tous m’appellent Drago. Bien sur, ils ne sont pas si nombreux à m’appeler.
Et je n’ai aucune idée d’où je veux en venir avec ça.

Quand j’ai vu Marguerite
J’me suis dit elle sort d’où celle-là
Puis c’est quoi c’prénom à la con
Sorti du fond d’un autre temps


Marguerite elle m’embête. Je ne veux même pas savoir ce qu’elle fout là, et pourquoi on la chante, elle m’intéresse pas. Je laisse Dexter finir tout seul.

Ça m’a toujours plu qu’on commence tous les deux par un D. Ça me plais qu’il soit là pour moi, qu’il laisse tomber ses plans pour moi, juste pour être à mes cotés et me chanter une chanson. Même quand la chanson m’énerve en cours de route. J’aime qu’il m’écoute me plaindre ou qu’il accepte mes comportement les plus puérils. Même si j’ai peur souvent, et qu’il y a des choses que je ne me sens pas de lui avouer. Si j’étais à sa place j’aurai abandonné cette gamine hyper chiante y a longtemps de ça. En fait, je ne sais même pas si c’est de la patience ou juste… De la fatigue. Peut être qu’il n’a tout simplement pas la foi de s’énerver après moi, de me secouer, de me hurler dessus, de me faire comprendre à quel point je suis lourde en me faisant tomber.

Je me fais peur.

Je ne sais même pas ce que je veux. De lui. De la vie en général. Je ne sais pas si je devrais continuer de me taire ou tout lui dire et l’inquiéter alors qu’il ne peut rien faire.

Ma tête sur son épaule, c’est un moyen pour ne pas le regarder dans les yeux. Jen me résonne dans la tête. Comment Jen aurait gérée tout ça? Est-ce que je devrais être un peu plus comme Jen? Est-ce que Dexter serait plus heureux avec une sœur comme Jen?

J’ai envie de le serrer fort mais je ne peux pas. J’ai envie de lui dire que je suis désolée mais je ne peux pas. Alors je me contente de lui mordre le cou. Pas pour de vrai, ce serait plutôt mordiller. Voir plus légèrement que ça. Manquerait plus que je lui transperce la jugulaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il pourrait y avoir une guerre que je n’en aurai rien à faire ▬ Dexter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» W.I.P premier chariot de guerre .
» Pour faire un beau texte
» ☇ mes amis, je me lave les mains de ces étrangetés. (spirit&maafa)
» Le courage est une chose, l'audace en est une autre! ft. Dwalin
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Extérieur :: Bois-