AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Connor O'Devlin [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor F. O'Devlin

avatar


Messages : 1
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Connor O'Devlin [100%]   Lun 2 Fév - 21:36

The Green Irish



Nom : O'Devlin
Prénoms : Connor Finneagan
Âge : 17 ans
Année : 6ème
Nationalité : Irlandaise
Ancienne école : /
Groupe : Crépuscule




Caractère

"Connor? Ah ouais, je le connaît. M'enfin je lui parle pas beaucoup... ou plutôt, c'est lui qui ne parle pas beaucoup. Aux humains en tout cas."

Connor est un jeune garçon timide. En effet, il est toujours mal à l'aise quand il s'agit de parler avec les autres, et il n'ose jamais aller vers les autres, ce qui fait qu'il peut paraître extrêmement solitaire. En quelque sorte, il l'est, car c'est quelqu'un d'introverti et qui est très souvent dans son coin. Mais justement, tout ça, c'est à cause de sa timidité. Parce que des amis, même s'il a du mal à s'en faire, il aime en avoir. Des gens qui le comprennent et avec qui il s'entend bien. Ces gens-là, il y tiens beaucoup, car il s'attache très vite, trop vite même. Il tiens beaucoup aux liens qu'il tisse avec les gens; et c'est pour cela qu'il déteste les disputes. D'ailleurs, ce n'est pas comme s'il était le genre de personne à s'énerver facilement, loin de là. D'un naturel calme et discret, il n'aime pas se faire remarquer et reste constamment en retrait, au point même où il devient presque invisible, où on l'oublie. Ça ne l'embête pas plus que ça, en vérité. Parce que, quand on vient lui parler, il ne sera jamais très assuré. Sauf si, bien sûr, il connait très bien la personne. En fait, il a toujours peur de se couvrir de ridicule. Pourquoi? Personne ne le sait. Il a toujours l'impression de ne pas bien faire les choses. Oui, on peut dire qu'il a une mauvaise opinion de lui-même.
C'est un gentille personne, toujours prête à aider les autres. Il en est même naïf. On peut abuser de sa générosité facilement, car il n'ose pas refuser quoi que ce soit. Enfin, à moins que ce soit quelqu'un qu'il déteste... et vu que Connor n'aime pas avoir des liens négatifs avec les autres... enfin bref, sa timidité peut lui porter préjudice.
Il pense rarement du mal des autres, et si c'est le cas, ne le dis pas. On lui reproche souvent de ne pas assez donner son opinion. De ne pas assez imposer et défendre ses idées.
Mais malgré ce que l'on pourrait penser, il reste quelqu'un de courageux. Il ne fuit pas les problèmes, et va toujours au bout de ce qu'il entreprend, jusqu'à en devenir têtu. Enfin, je parle de ce qui le passionne. Parce que quand il n'aime pas quelque chose, dans ses cours notamment, il peut vite décrocher et passer à autre chose. Il s'investit à fond dans ce qu'il aime, et peut bosser des heures seulement si la matière ou le travail en question le passionne. Sinon, il devient vite flemmard.

On l'aura compris, il n'est pas très doué pour les relations humaines. Pour les relations animales, c'est autre chose. Car Connor dispose d'un pouvoir particulier: celui de comprendre et de communiquer avec les animaux. Alors, il va souvent se réfugier dans sa chambre, en compagnie de son chat. Avec les animaux, il se sent mieux. Il les comprends d'ailleurs beaucoup mieux que les humains. Il est toujours prêt à venir en aide à un animal blessé et refuse qu'on leur fasse du mal. D'ailleurs, il est végétarien.





Magie

Don : Communication Animale
Description : Connor est capable de comprendre les animaux et de leur parler (il les comprends vraiment, il les entends comme s'ils étaient humains, et peux leur répondre.) Ainsi, il n'est pas rare de le voir se taper la discute avec un oiseau venu se percher sur un arbre, ou, le plus souvent, avec son chat.
Maîtrise : On peut dire qu'il le maîtrise très bien, puisqu'il n'y a pas trop d'effort à faire pour le contrôler.




Histoire

"Il a pas eu une enfance facile, croyez-moi. Quand ta famille et tes proches te prennent pour un fou, c'est très dur de tenir le coup"

Connor naquit à Dublin, en Irlande, il y a 17 ans de cela. Son père, Eoghan, était professeur d'anglais à l'Université de la ville, et sa mère, Saïka, illustratrice. Connor était le premier enfant du couple, et fit la joie de ses parents à sa naissance. C'était un bébé calme, qui criait et pleurait peu, et cela ne pouvait que leur faire le plus grand des plaisirs.
Puis, le petit grandit. Les parents avaient adoptés un chat quand Connor n'avait que 8 mois. Ce chat, il s'appelait Moka. L'enfant l'a toujours connu, il faisait partie de la famille au même titre que ses parents. Moka était comme son frère. Il a toujours joué avec lui. Tout le temps, vraiment. Il lui parlait, et il disait à ses parents que le chat lui répondait. Les adultes n'en pensaient rien à ce moment là. Après tout, tous les enfants parlent aux animaux, et sont persuadés qu'ils leur répondent. Comme les enfants parlent à leurs peluches, à leurs jouets... Bref, pour eux, tout était normal. Au point qu'ils ne se doutèrent de rien. De toute façon, difficile de se douter de quoi que ce soit à cet âge. Ça allait radicalement changer plus tard.
Connor commença "l'école" à quatre ans, dans un des nombreux centre périscolaire de Dublin. Et déjà, il était isolé des autres enfants. Il était rêveur, beaucoup trop, et puis tout timide, tout gentil. Trop sage en fait. Il n'aimait pas jouer au foot, ou à la bagarre. Il n'aimait pas aller embêter les filles. Au contraire, c'est avec elles qu'il s'entendait le mieux. Sauf qu'à cet âge, les filles de son école préféraient rester entre elles. Alors, la plupart de ses récréations, il les passaient tout seul. Enfin, non, pas exactement. Parce qu'il y avait des arbres dans la cour. Et qui dit arbre, doit oiseaux. Connor grimpait aux arbres avec une agilité surprenante pour un garçon de son âge, et allait leur parler, se recevant quelques moqueries de la part de ses camarades, et se faisant sermonner de "Get down!" de la part des instituteurs, qui comprenaient encore moins cette lubie. On finit d'ailleurs par convoquer les parents, en leur expliquant que "Votre fils parle aux oiseaux, mais reste à l'écart des autres enfants. Vous pourriez peut-être envisager un suivi psychologique". Quand on vous conseille d'aller voir un psychologue pour votre fils de 5 ans, ça ne fait pas très plaisir, et la seule réaction des parents fut de dire qu'il était encore un enfant, que ça passerait avec le temps, qu'il fallait le laisser grandir. Il était juste resté un peu jeune dans sa tête, voilà tout.
Sauf que ça ne passa pas. Il intégra l'école primaire à 6 ans. Et même là, il continuait. Il expliquait à ses parents que les oiseaux, puisqu'ils pouvaient voir tout depuis les cieux, avait plein de choses à raconter sur ce qu'ils avaient vus, où ils avaient voyagé. Il racontait la même chose à ses camarades de classe. Et c'est à cette période que, pour la première fois, il entendit le mot "fou", prononcé par son institutrice à une autre de ses collègues. Le petit garçon l'avait très bien entendu. Il ne compris pas tout de suite, mais n'en parla à personne. Il n'avait pas vraiment d'amis, de toute façon. Et au fil des années, il les perdaient un à un. Plus les autres enfants grandissaient, moins ils comprenaient le fait que Connor puisse parler aux animaux.
Il avait 8 ans quand ses parents décidèrent finalement de l'emmener chez une psychologue, Alma Cantell. Connor détesta cette femme dès la première fois où il l'a vit. On lui avait dit que les psychologues étaient là pour écouter et comprendre les autres, mais il sentait bien qu'il n'en serait rien. Au début, il tenta quand même le coup. "Moi, les animaux sont mes amis. On se parle, mais papa et maman disent que c'est pas possible. Pourtant, je parle aussi avec Moka. C'est mon frère, et c'est un chat". Comme réponse, il eu droit à un long discours sur le fait que ce n'est pas possible, que les animaux possèdent leur propre langage et qu'il est impossible aux humains de les comprendre comme ils comprennent le langage humain. Elle prononça aussi cette phrase que Connor n'oubliera jamais "les voix, elle sont dans ta tête". Mais jamais personne ne réussit à le convaincre de ça. Car il savait, au fond de lui-même, que c'était faux, et qu'il avait un réel dont pour parler aux animaux.
Eoghan et Saïka commencèrent à désespérer. La thérapie ne servait à rien, et leur fils continuait à s'isoler, victime de trop nombreuses moqueries, et à parler à ceux que lui seul comprenait: les animaux. Même ses propres parents commencèrent à le penser fou, et ce mot revenait de plus en plus souvent dans la bouche de ceux que Connor croisait.
Il avait 11 ans quand naquît un deuxième enfant de la famille: Edan. Connor était ravi d'avoir un deuxième frère, humain cette fois-ci, et essayait de passer le plus de temps possible avec lui. Mais les parents, devenus quelque peu paranoïaques, pensaient que la folie de leur premier fils influencerait le deuxième, et il l'éloignèrent au maximum.
L'année suivante, Connor intégra l'école d'enseignement secondaire, le Junior Cycle, et le placèrent en internat. Cela n'arrangea en rien la solitude de l'enfant, d'autant plus qu'il ne voyait que son chat le week-end. Il se mit à tomber en dépression, à ne plus travailler. Et un beau jour, il fugua de l'internat. La police le retrouva, en train de discuter avec des chiens errants. L'école décida de le renvoyer, ne pouvant garder un enfant tel que lui. Les parents ne sachant plus quoi faire, ils le placèrent dans un établissement spécialisée dans les troubles psychologiques des enfants. Mais bien sûr, personne n'arrivait à régler le problème. Car il ne s'agissait pas d'un problème. Juste d'un pouvoir que personne ne comprenait. Il passa deux ans dans cet établissement, jusqu'à ses 15 ans, jusqu'à ce que ses parents le retirent, manquant d'argent, et surtout voyant que rien ne s'améliorait. Ils étaient totalement perdus et désespérés. Leur fils était fou, c'était la seule conclusion à laquelle ils arrivaient.
Il se passa un an, durant lequel Connor ne fut pas scolarisé. Il aida sa mère en dessinant lui aussi. Il était blessé, en son for intérieur, du fait que ses propres parents ne le comprennent pas, et qu'ils le sermonnaient fermement lorsqu'il essayait d'expliquer à son petit frère Edan son don. Car ce dernier le croyait. Il avait toujours cru en son frère même s'il le connaissait mal.
Et puis, un jour, un merle vint se poser à la fenêtre de Connor. Un merle qui avait fait un long voyage. Jusqu'en Suisse. Et il expliqua à Connor que, là-bas, il avait vu des gens "comme lui". Qui eux aussi avaient un don que personne d'autre ne comprenait. Il du presque supplier ses parents pour qu'ils remplissent le dossier avec lui. Bien sûr, pour eux, le dossier qu'ils remplissaient était celui d'une simple école. Connor avait caché et rempli lui-même la partie concernant son don. Et, après le long entretien qu'il eu avec les juges, devant lesquels il du prouver qu'il parlait aux animaux (en demandant à des oiseaux sauvages de réaliser des figures aériennes spécifiques) il fut accepté. Il rentra chez lui pour faire ses valises. Mais, alors qu'il faisait son sac dans sa chambre, Moka s'approcha de lui. Le vieux chat lui expliqua qu'il était fatigué. Et Connor comprit. Son chat, dans ses bras, rendit son dernier souffle, dans un ronronnement qui résonnera toujours dans le cœur du garçon. Ce fut la chose la plus terrible qu'il eu a affronter de sa vie. Il tomba dans une réelle dépression, et tenta même de se suicider. Il lui fallut un psychologue (à qui il ne parla pas de son don) pour s'en remettre. Il ne put pas donc intégrer l'école cette année-là. Mais il fut accepté l'année suivante.
Aujourd'hui, Connor a 17 ans, et il a intégré Verbum cette année. Ici, il espère qu'il trouvera des gens qui le comprendront mieux.



Autre


• Même si ça ne sert pas à grand chose au sein de l'école, Connor est trilingue: Anglais, Gaélique (ses parents y tenaient absolument) et français (qu'il avait choisi à l'école). Bon, et quadrilingue si on compte son pouvoir.
• Il y a quelques mois, il a trouvé un chaton abandonné et à décidé de le garder. Il vit avec lui.
• Connor n'a jamais connu l'amour, mais je peux vous dire qu'il a plutôt un penchant pour les hommes.
• Il est végétarien.


Hors Jeu

Pseudo : Pashmilla, PsychoPanda... j'en ai plusieurs
Âge : 18 ans
Sexe : Femelle
Question(s)/Remarque(s) ? : ici
Comment avez vous découvert le forum : J'ai voyagé de partenariats en partenariats, je ne saurais pas vous dire d'où je suis partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Connor O'Devlin [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Connor Rankin
» (M/LIBRE) CONNOR JESSUP ♫ a passed life.
» Compte en banque de James O. Connor
» La WWE rend hommage a Connor Michalek
» [TUTO] Deviantart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Héros-