AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Heath J. Andersen - be a boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heath J. Andersen

avatarCrépuscule


Messages : 54
Date d'inscription : 21/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Copie de don
Nombre de points: 112

MessageSujet: Heath J. Andersen - be a boy   Dim 22 Déc - 0:07

Something



Nom : Andersen
Prénom : Heath Joy
Âge : 18 ans
Année : 7eme
Nationalité : Franco-Suisse
Ancienne école :
Virtus Insania
Groupe : Crépuscule




Caractère

Qui se connait vraiment ? Et qui connait d'autre personnes que soit ? C'est cela. Personne. Personne en vous connait, tout comme personne ne connait Heath. Pas même lui. Et le pire, c'est qu'il en est pleinement conscient. De ça. De l'inconnu qu'il a en lui. On lui donne une réputation qui ne vaut pas grand chose. On dit de lui qu'il a du mal à s'accrocher mais qu'il s'en sort. On dit qu'il a beaucoup d'ami mais personne n'arrivera à le lui faire dire. Il n'essaye pas de se donner ce que l'on appelle un genre. Le bad boy ou le garçon sage. Le punk ou le rat de bibliothèque. Non, il voudrait simplement être Monsieur tout le monde. Et avouons le. Il y arrive à merveille. Il n'en a juste aps conscience. Certains diraient que son seul but est de survivre. Dans ce monde auquel il ne s'acclimate pas. Auquel il ne s’acclimatera jamais.

Il parle beaucoup de lui, toujours pour ne rien dire d'important. Comme le sandwich qu'il a manger. De l'exam qu'il a passé. Jamais de sa vie privée. Il aime crâner avec humour. Il aime se lancer des fleurs avec ce petit sourire au coin des lèvres. Mais il n'en pense pas un mot. Il se trouve nul, ce garçon. Aucune estime de lui-même. Il ne veut pas être connu. Un fantôme dans la foule, pour lui, ce serait simplement parfait.

Il s'intéressera toujours à vous. Un regard en coin, un sourire quand vous passez devant lui. Qu'il vous connaisse ou pas. Sachez que pour lui, vous comptez. Quoi que vous puissiez représenter. Au pire, si vous êtes odieux avec lui, il vous évitera. Mais en vous croisant il sera parfaitement charmant. La politesse est de mise. Sauf quand il a bu.
Même s'il considère que personne ne joue un rôle dans sa vie, pas même lui. Il vous fera sentir important. Et c'est pour ça que Heath est aimé. Parce qu'il reste discret, juste assez présent pour être une épaule sur laquelle pleurer. Il est toujours là quand vous avez besoin de lui.
En fait, il veut rendre les gens heureux mais s'y prend mal. Parce qu'il a peur. Trop peur de s'impliquer.

Le problème, c'est qu'il ne s'attache pas. Le problème, c'est qu'il ne vous considèrent pas comme des amis.

Fuir les responsabilité est devenu un quotidien chez Heath. Pire, c'est l'engagement qui le tétanise. Pour lui, personne ne représente rien. Tous sont remplaçable. Et pourtant, au plus il joue le jeu du garçon fort, au plus sa carapace s'ébranle. Et le voilà à tout maudire quand il est seul. A frapper un mur et à s'imaginer plus mature. Moins peureux. Le voilà à s'imagier normal, ou du moins, comme il n'est pas. Le voilà à idéaliser n'importe qui sachant se conduire en société, n'importe qui sachant se lier.

Alors ne pensez pas qu'il se joue de tout le monde. Loin de là. Il se protège juste en inventant nombre de mensonges. Il se protège juste en vous mettant à l'écart de lui. En essayant d'être le plus vrai dans sa supercherie. Il se contente d'agir sur le moment, sans jamais préparé de plan. En évitant les questions habilement.

En dehors de ça, il faut savoir que le jeune Andersen est quelqu'un de studieux, et parfois même de passionné. Il s'accroche tant qu'il peut. Il veut réussir. Juste pour être comme tous les autres. Il se contente de la moyenne. L'excellence ne lui correspondant pas. Il ne la désire même pas un brin. Il se voyait déjà se la couler douce en bossant chez lui. En se mettant au vert quand il le désirait. Il veut juste une vie tranquille.

A la base, il voulait être heureux. Bénévole. Un grand utopiste. Sans jamais trop se fouler. Mais sa vie a changer. Mais sa vie n'est pas celle qu'il espérait. Alors qu'il ne peut plus s'exprimer ni être lui même, le voilà qui se cache derrière tout ces masques qui ne lui correspondent pas.

En dehors de ça, Andersen est quelqu'un de fragile. Et quand il va mal, en plus de crier ou de cogner les murs, il se fait vomir. Comme si toute sa haine, sa rencoeur et son malheur pouvaient s'échapper par sa gorge en même temps que tout ce qu'il ne digère pas. Il ne se rends même pas compte que c'est mal. Il ne se rends même pas compte qu'il se met en danger. Pour lui, c'est tout aussi normal que d'écrire dans un journal intime.




Magie

Don : Copie de Dons
Description : Il suffit de toucher quelqu'un, et voilà que le jeune Andersen possède le don de l'autre Misaya. Bien évidement, cela n'a aucun effet sur les personnes normales.
Maîtrise : Aléatoire. On va dire qu'il copie le don de quelqu'un s'il n'en a pas déjà un en réserve. En fait, au moindre contact physique, il s’approprie la magie d'un autre, avec une maîtrise à peu près équivalente. Sauf s'il s'est déjà entraîné personnellement avec ce don. On suppose qu'un jour, il pourra en garder certains en mémoire, sur un jour ou deux. Et switcher avec ceux là. Mais il n'en est pas là, le jeune garçon. Il comprends à peine comment ça marche. Il préférerait ne pas en avoir.




Histoire

Va savoir, comme tu en est arrivé là. Toi qui avait toujours voulu une vie normale. Avec rien de grandiose. Toi qui avait toujours désiré le plus simplement possible, être heureux. Rien de plus. Te voilà, né dans une famille comme une autre. Ton père, Harrison, est suisse, de Zurich. Ta mère, Sofia, est française, de Lille. Grace à eux, tu as la double nationalité, bien que tu n'aies vécu quasiment qu'avec ton père. Ta mère s'est barrée quand tu avais trois ans, refaire sa vie avec un inconnu, un enfant dans les bras. Tu n'as rien compris sur le coup. Et tu n'as toujours pas compris pourquoi elle ne t'a jamais dit au revoir. Et tu n'as plus jamais entendu son prénom dans la bouche de ton père.
Et ta vie a été simple, pourtant. A courir dans ce grand jardin. A te prélasser sur ton lit. A lire dans la cave. Ta vie a été simple, tu réussissais presque tout. Tu étais heureux. Tu ne voulais rien et tu avais tout. Jusqu'à tes douze ans. Alors que tu grandis, alors que tu te forges un caractère, tout change. Tu n'as plus jamais été toi-même. Tu ne le seras plus jamais.

Il est un jour comme les autres. Où tu te prélasses, oubliant la vie. Jusqu'à ce que ton nouveau voisin s'installe. Jusqu'à ce que tu te présentes. Jusqu'à ce que tu lui serres la main. Jusqu'à ce que tu te retrouve dans un espace temps figé, où juste lui et toi êtes animés.
« Que se passe t-il..?
- Comment tu fais pour être ici, avec moi..?!
- Que se passe t-il, répétas-tu.
- Je viens d'arrêter le temps, et à prioris, tu m'as suivi. »


Tes yeux s'écarquillèrent. Tu lâchas un soupire étouffé avant de tomber ans une sorte de coma. Et ton réveil ne fut pas vraiment agréable. Dans ce blanc trop blanc. Dans cet air éthéré. Tu ne respirait que par obligation. Ne comprenant plus rien. Ton père est apparu derrière la porte qui se poussait. Avec un regard un peu triste. Tu l'interrogeais sans succès, avant qu'il ne prononce ces quelques mots. Tel Sofia. Tu haussas un sourcil alors qu'il se lançait dans des explications. Comme quoi elle avait toujours eu un don. Tu ne comprenait rien, jusqu'à ce qu'il conclue que tu étais comme elle, sans trop savoir pourquoi ou comment.

S'entama alors un voyage pour l'Allemagne, d'où était originaire ton grand-père maternel chez qui tu séjourna une nuit. Tu as fait le tour de quelques spécialistes, qui finirent par conclure que tu étais trop jeune. Qui finirent par conclure que tu avais le pouvoir de copier les dons. Tu n'y comprenais rien. Ton père t'annonça seulement que dans trois ans, tu irais en internat en Allemagne.

Tout était noir dans ta tête, et tu as commencé à te refermer sur toi-même. La seule personne que tu continuer à voir était Hadrien, ce garçon qui avait figer le temps, ton temps. Il avait deux ans de plus que toi. Vous passiez vos journées enfermées dans une pièce. Vous passiez vos journées à en passer plusieurs alors que ceux de dehors ne vivaient que de l’éphémère. Tu essayais de comprendre son univers. Il t'expliqua tout Et tu finis par t'accrocher à ce garçon. Sans trop savoir pourquoi. Jusqu'au jour de tes quinze ans. Où tu lui as seulement dit adieu. Où tu as seulement franchis le portail de ton jardin avec une valise minuscule.

Et puis tu es devenu ce que tu es. Peut-être à peine plus attaché que ce que tu l'étais. Mais il y a eu cet accident. Un autre, comme les gens disaient. Et ça ne t'a fait ni chaud ni froid. Jusqu'à ce qu'on t'annonce qu'on vous enverrait en Suisse. Et d'un coup tu te sentais mieux. Tu étais heureux. Vraiment. Ton sourire était bien plus vrai. Tes actions bien moins retenues.


Autre


Heath a son confort. Alors il a acheté un mini-frigo pour la piaule, récupéré une petite télé qui doit avoir la moitié de son âge, il a son réseau, donc un tas de chips et de sodas qu'il garde sous son lit -ou dans son frigo-. Il a un lapin qui devient rose, branché à son laptop, quand il reçoit un mail, et là il cherche à changer les enceintes de la chaîne Hi-Fi qu'il s'était acheté avec Yugi.


Hors Jeu

Pseudo : Ash
Âge : 20 ans
Sexe : S'il vous plait.
Comment avez vous découvert le forum : Je l'ai pas trouvé, je sais pas de quoi vous parlez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yugito Frazen

avatar


Messages : 42
Date d'inscription : 20/12/2013

MessageSujet: Re: Heath J. Andersen - be a boy   Dim 22 Déc - 0:18

Bonsoir bonsoir ! Avant tout, bienvenue !
Je t'annonce que tu es validé ! (en doutais-tu ?)

Tu seras donc dans les Crépuscules !

Bisous tout plein ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Heath J. Andersen - be a boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gronde la Tempête au-dehors... [Orme Aryssie & Ulrich Andersen]
» Heath's [Fini]
» Kuat, lève-toi ! [Darth Araya & Ulrich Andersen]
» [M] Heath Ledger - Indépendants
» Une erreur part souvient d'un rien... [Sohan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Héros :: Célébrités-