AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aniela N. Glinczanki - Mother Earth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aniela N. Glinczanki

Crépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Aniela N. Glinczanki - Mother Earth   Mar 8 Avr - 19:36

All I Need is Love



Nom : Glinczanki
Prénom : Aniela Neilina
Âge : 17ans
Année : sixième année
Nationalité : Polonaise
Ancienne école : Synchronicity
Groupe :




Caractère

Ani c'est un ange. Un vrai. Toujours là pour aider les autres, toujours là pour consoler les malheureux et toujours là pour faire rire tout le monde. On aime Ani, et ceux qui disent le contraire sont de mauvaise foi. Parce qu'Ani est un amour et qu'il est rare de ne pas tomber sous le charme de la demoiselle aux cheveux verts.

Ani aussi a besoin d'affection, de tendresse et d'amour, elle n'aime pas se sentir rejeté ou mise à l'écart. Le soucis c'est qu'Ani est chiante, mais genre vraiment. C'est un amour, c'est la fille la plus gentille que vous rencontrerez surement, mais c'est aussi la fille la plus bavarde et la plus envahissante. Elle ne s'arrête jamais de parler, elle va se sentir obligée de ranger votre chambre ou de faire attention à vous. Alors tout le monde aime Ani, mais la plupart du temps, à petite dose. Ani c'est un peu comme le café après le repas, la clope du matin, on vient chercher sa petite dose de bonheur et on repart aussitôt. C'est très frustrant pour Ani. Elle rêverait d'avoir son petit groupe d'ami à elle seule, mais en réalité elle est un électron libre qui s'attache aux différents groupes quand ceux-ci en ont besoin.

Au fond Ani est très torturée par cela, mais elle n'est pas du genre à le montrer, elle montre rarement ce qu'elle ressent lorsqu'elle est triste ou déçue. Elle ne veut pas que les gens s'inquiètent où se sentent coupable. Elle préfère être seule plutôt qu'être entourée par pitié. Ani est quelqu'un de très fière. Elle n'aime pas demander de l'aide, elle n'aime pas être dépendante des autres et elle déteste sa propre faiblesse.

C'est quelqu'un de très impulsif. Elle va avoir tendance à agir avant de réfléchir. Ce comportement lui attire souvent des ennuis. Elle change d'humeur facilement aussi, elle peut se mettre en colère très rapidement malgré son air angélique, il n'est pas recommandé de la provoquer. Elle peut pleurer pour un rien et rire pour quelque chose d'insignifiant. Elle est très sensible à son environnement.

Ani c'est aussi une amoureuse de la nature, des plantes et de tout ce qui va avec. Elle adore s'en occuper, parfois un peu trop, mais cela fait partie de sa vie. Qu'elle le veuille ou non. Alors Ani chérie la nature, c'est toute sa vie. Elle est la seule à la comprendre vraiment et à pouvoir l'aider dans un sens, même si cela la terrorise.




Magie

Don : Mother Earth
Description : Le contrôle des plantes. Un pouvoir qui semble amusant au début, on peut faire pousser les plantes plus vite, les animer, les entendre. C'est merveilleux. Mais contrairement à un don de maitrise d'élément classique, la nature étant vivante, Ani a besoin de son consentement, de vivre en symbiose avec elle. Et là tout se complique, Ani déteste cette symbiose, elle n'aime pas que quelque chose soit dans sa tête tout le temps, qu'elle la change contre sa volonté, mais avec qui elle ne peut plus vivre sans.
Maîtrise : Ani est effrayée par son don, elle a peur de devoir vivre avec la nature malgré tout l'amour qu'elle lui porte. De ce fait, sa maîtrise de don est chaotique. Elle est incapable de décider ou non d'entendre la rose à sa droite, de ne pas faire bouger le fraisier en face d'elle et d'empêcher le chêne de grandir comme pas possible. Bref, c'est très imprévisible et aléatoire.




Histoire

Ani et sa famille, cela a toujours été une histoire compliquée. Au début on a un homme et une femme, pianiste et botaniste, ils vivent un parfait amour et rêve de fonder une véritable famille. C'est ainsi que Wieslaw l'aîné de deux ans d'Ani et elle-même virent le jour. Mais ce sont aussi deux grands marginaux. Des gens qui ne comprennent pas comment on vie dans les normes et qui ne veulent pas. Alors quand il a fallu s'occuper des enfants, la limite de leur compétence fut vite atteinte.

L'encadrement d'Ani et Wies était catastrophique. Les parents n'étaient jamais là à cause de leurs travails respectifs, n'avaient aucune autorité sur eux, ils les laissaient beaucoup trop longtemps seuls. Le pire étant qu'il était impossible de les faire s'entendre en plus. Wies déteste Ani tout autant qu'Ani déteste Wies. Les parents n'ont jamais su se l'expliquer, les enfants savaient très bien l'expliquer. « Pourquoi c'est Ani qui a eu un bisou en premier ? », « Pourquoi c'est Wies qui choisi la télé ». La jalousie. Un sentiment qui dévore les deux enfants au point d'en avoir une relation haineuse, violente et malsaine. Roslina et Iwan, les parents, n'ont jamais su canaliser la colère de leurs enfants et de toute manière entre les concerts et les conférences, ils n'avaient pas le temps de régler ce problème. Ils pensaient qu'il se règlerait avec l'âge et la maturité.
Malheureusement, plus les années passent et plus la relation entre Wies et Ani s'envenime.

On ne compte plus les jouets cassés, les phrases qui blessent et les interventions de dernière minute de Papa et Maman avant que cela ne finissent vraiment mal. Seul, le frère ou la soeur est adorable. Ils sont bien intégrés à l'école, ont des amis et de bonnes notes. Mais ensemble, même dans la cour de récré ils ne peuvent pas se voir. On n'explique pas cette haine et surtout on arrive pas à leur faire oublier. Quand on leur demande pourquoi ils sont comme ça, ils ne répondent pas, ils se ferment, comme s'ils ne voulaient pas qu'on sache et ils recommencent.
Mais tout ce que désire Wies et Ani a toujours été la même chose. Des parents. Un Papa et une Maman. Pas un pianiste célèbre toujours en concert ou en train d'étudier, pas une botaniste de renommé toujours à droite à gauche pour des conférences. Un père et une mère.

Plus ils grandissaient et plus cela empirait si bien qu'à force, Maman fut obligée d'annuler une ou deux conférence pour rester, Papa de décaler quelques concerts et finalement la famille fut réunie. Ils passaient des moments merveilleux tous ensemble, Papa leur apprenait le piano, Maman la médecine des plantes. Ils sortaient en famille se balader en forêt, au musée ou dans les magasins. Aussi bizarre que cela puisse paraître, les enfants comprirent que leurs haines mutuelle avait fini par rapprocher la famille.
Cependant, voyant les relations s'améliorer, Papa et Maman recommencèrent à s'absenter de nouveau plus longtemps et plus souvent. C'était un cercle vicieux. Parfois ils étaient là car Wies et Ani devenaient ingérable puis ils devenaient introuvable parce que la relation des enfants semblait s'améliorer. Alors ils recommençaient à se détester et tout recommençait, encore et encore.
On pourrait penser que cette boucle ne s'arrêterait jamais. Pourtant, un soir, un peu avant le réveillon de Noël, pendant une période de conflit entre les deux enfants, Roslina avança son billet retour depuis Copenhague pour gérer les deux monstres. Son mari ne pouvant plus le faire seul. Seulement voilà, ce changement d'emploi du temps lui fut fatal. L'avion n'arriva jamais à destination.
Une information à la télé, les larmes sur le visage de son père, Wies qui s'enferme dans leur chambre. Voilà tout ce dont Ani se souvient ce soir là. Elle avait 8ans à peine, mais elle comprit que cet accident bouleverserait pour toujours sa famille. Elle se souvient avoir dormi avec son père et son frère ce soir là. Elle se souvient de la terrible solitude qui les avait envahie. Une douce voix cherchait à l'apaiser dans son sommeil, mais rien ne sera plus jamais pareil.

En effet, après ce tragique accident, tout changea, Ani ne se souvient plus trop quand cela commença. Elle se souvient qu'un matin, elle s'était réveillée seule, ce n'était pas Wies qui l'avait réveillée de force, le petit déjeuné était préparé sur la table et son père se proposait de l'emmener elle à l'école, une chose qu'il ne faisait jamais. Mais le pire c'est que Wies ne semblait pas jaloux à la suite de cette proposition. Au début elle ne s'en inquiéta pas tant que ça, après tout elle avait ce qu'elle voulait. Une douce mélodie dans sa tête l'apaisait et lui disait de ne pas s'en faire pour si peu, alors elle l'écoutait et profitait.
Puis un soir, en se coiffant dans le miroir elle comprit, car elle cru elle-même revoir la personne qu'elle appelait tous les soirs, la personne qu'elle espérait voir au réveil le matin, celle qui l'emmènerait arroser les plantes, qui lui ferait des tresses et l'embrasserait sur la joue.
Le lendemain matin, elle remarqua que ses cheveux avait terni, elle ne s'en inquiéta pas, mais au bout d'un semaine ses cheveux étaient devenu châtain, perdant leur éclat roux. Ani commença à lutter pour que cela cesse. Son père et Wies ne voyait qu'un acte de rebellion. Mais les cheveux d'Ani changeait vraiment contre sa volonté. La mélodie s'intensifiait et ses cheveux devenaient de plus en plus... vert. Oui vert. Ani comprit qu'il y avait un réel problème, et que la mélodie, qui au début lui semblait naturelle et plaisante qui était devenue plus imposante et intense allait de paire avec cette nouvelle teinture.
Après avoir vu pas moins de douze psychologues et psychiatres, et rien ne changea, on décréta qu'elle simulait surement, qu'elle faisait cela pour se détacher de l'image de sa mère et qu'il n'y avait pas grand chose à faire puisqu'elle refusait d'être aidée.

Personne n'accepta cette brusque transformation à la maison, Wies s'enferma dans un mutisme inébranlable malgré toutes les tentatives d'Ani pour attirer son attention. Il ne lui adressait plus la parole, l'ignorait et ne se mettait même plus en colère lorsqu'elle le provoquait. Son père, lui, noya son chagrin dans la musique, car c'était comme perdre sa femme une seconde fois pour lui et c'était trop dur à supporter. A l'école on se moquait d'elle, elle était à part car bizarre. Ani se retrouva seule avec seulement une voix dans sa tête. Elle se demandait si elle n'était pas vraiment schizophrène finalement.

Elle apprit à vivre avec le bruit, elle se força à s'habituer et un jour elle comprit que la mélodie qu'elle entendait était en fait une voix qui l'appelait. Lorsqu'elle la suivit elle se retrouva face à une fleur mourante dans l'ancienne serre de sa mère qui avait été laissé à l'abandon. Lorsqu'elle toucha la fleur mourante, cette dernière repris des couleurs et fleurit de nouveau et elle comprit.
Elle garda cela pour elle, sachant que ça ne devait pas être très normal et parce qu'elle ne voulait plus revoir tous ces gens qui étudiaient son cas avec consternation. Contrôler cet espèce de don se trouva être une tâche fort difficile et concrètement elle n'arrivait pas à grand chose. Par ailleurs, maintenant qu'elle était capable de parler avec toutes les plantes qui l'entourait, tout devenait compliqué. Il était difficile de les ignorer, mais difficile aussi de subvenir à tous leurs besoins si bien que la compréhension entre la nature et elle était très conflictuelle et pleine de concession.
Un jour, à ses 15ans elle reçut une étrange lettre qui l'invitait à aller dans une école de don, une école pour les personnes comme elle. Au début Ani avait cru à une blague, elle pensait simplement être bizarre et n'imaginait pas vraiment qu'il y en ait d'autres comme elle. Mais l'ambiance à l'école ou à la maison était tellement étouffante que blague ou pas elle partie sans réfléchir.

Après deux années passée à Synchronicity, Ani y apprit beaucoup de choses, elle s'y épanouissait, les gens l'acceptaient beaucoup plus qu'à l'extérieur et en plus elle était loin des problèmes qu'elle avait avec sa famille. Mais parce que le malheur semblait toujours vouloir s'abattre sur elle, tout fut détruit en une explosion. Un attentat disaient certains. Mais aucune information précise. Toi tout ce dont tu te souviens c'est d'un plafond qui s'effondre sur toi puis , une chambre blanche, un tas d'appareil qui faisait bip bip et une douleur atroce au bras droit. L'attaque la marqua à vie d'une cicatrice sur ce bras, comme pour l'obliger à se souvenir de cet événement sinistre. Le retour à la maison fut aussi très... bizarre puisque Wies recommença à lui adresser la parole, chose qu'il n'avait pas faite depuis près de cinq ans et son père sortit de sa musique. Comme s'ils avaient cru la perdre pour de bon. Mais perdre qui, elle ou Maman ?

Ani n'avait pas le courage de faire face à cela, si bien que lorsqu'on lui proposa de retourner à l'école, même une école Allemande, dans un lieu complètement perdu, au risque de se faire réattaquer, elle sauta sur l'occasion.
L'adaptation fut difficile. Virtus Insania étant très différente de l'ambiance de Synchronicity. Mais alors qu'elle avait enfin réussi à s'intégrer, à se faire des amis et à oublier enfin ses problèmes familiaux et l'attentat. On ferma de nouveau l'école. Un Attentat. Encore. Pas ici heureusement, à Clever Cross, mais Ani se retrouve une fois de plus seule, loin de ce monde où elle se sent vraiment bien.
Ani n'est pas prête à rentrer chez elle. Pas après tout cela. Alors elle va chez des amis, puis qu'autres et puis d'autres encore, ne laissant que des messages sur le répondeur de la maison. Elle vit ainsi, jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'une nouvelle école ouvre. Verbum Pretium, en suisse. Un lieu plus sûr disent-ils. Mais Ani s'en fiche de la sécurité, elle est prête à prendre un risque, parce que ces écoles ont été les seuls lieux à l'accepter pour ce qu'elle était réellement et à l'aider.


Autre

Ani a les cheveux verts, mais avant elle était rousse. Ani n'est pas très grande. Ani est végétarienne. Ani est droguée au thé. Ani est une encyclopédie sur la phytothérapie. Ani n'aime pas Noël. Ani aime beaucoup lire. Ani est très intéressée par les sciences, mais elle pige rien à la littérature. Ani est souvent dehors en train de jardiner. Ani a peur du feu. Ani ne sait pas cuisiner, c'est son frère qui sait. Elle elle repasse, range, s'occupe des comptes à merveille, mais on lui demande pas de cuisiner. La saison préférée d'Ani c'est l'hiver, parce que c'est calme. Mais Ani aime beaucoup le printemps aussi. Ani est une élève moyenne. Ani elle parle souvent toute seule. Ani adore l'abricot. Ani a une cicatrice au bras droit. Ani sait jouer du piano, mais elle prétend le contraire. Elle préfère l'écouter. C'est son instrument préféré. Ani est plutôt musique classique, mais elle aime bien les trucs récents aussi, tant que c'est calme. Ani tient anormalement bien l'alcool. Pourtant elle boit très rarement. Ani ne sait pas danser. Ni nager. Ani a peur de l'avion. Ani est insomniaque. Ani pense que son frère a peur d'elle parce qu'elle est différente. Ani est myope, mais porte des lentilles. Ani est catholique. Ani ne rentre presque jamais à la maison pendant les vacances. Elle squatte chez les autres. Ani aime tout le monde.


Hors Jeu

Pseudo : Alia/Ani/Kiu
Âge : 20ans
Sexe : Femelle.
Question(s)/Remarque(s) ? : Je vous aime. Et je suis désolée d'avoir mis autant de temps... vraiment...
Et j'espère que tout va bien pour la fiche. Nonjestresspasàchaquevalidationc'estfaux.
Comment avez vous découvert le forum : Je me le demande aussi 8D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

Zénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Aniela N. Glinczanki - Mother Earth   Mer 9 Avr - 18:55

Re-bienvenue !

Alors tout est bon. Je te laisse donc recenser ton avatar ici et ton don

Tu seras chez les Crépuscules.

A bientôt en RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aniela N. Glinczanki - Mother Earth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You cannot beat Mother Earth ♣ Poison Ivy
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Another Earth [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Héros :: Célébrités-