AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flowers in your hair (Aniela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Flowers in your hair (Aniela)   Lun 14 Avr - 13:45



Dix neuf heures. Tu as finis de te préparé, avec ta robe en jean et ton blouson en cuir marron. Avec tes bottines à franges et tes sautoirs, ton surplus de bracelet cachant les quelques cicatrices sur ton poignet. Tu as tes cheveux lâchés, bouclés. C'est bizarre, de te voir ainsi. A peine maquillé. Du rose sur les lèvres plutôt que du rouge. Du brun sur tes yeux plutôt que du noir. Tu finis enfin par te regarder dans le miroir. Il manque quelque chose.

    « Aniela ?! »


Tu te retournes d'un coup pour faire face à ta colloc', assise sur ton lit. Cela faisait un moment que vous partagiez une chambre, toutes les deux. Déjà en Allemagne. Alors qu'en Russie tu n'avais aucun intérêt pour elle, tu avais finis par la supporter, malgré sa voix chantonnante, son trop plein de couleurs. Mais au moins, son caractère était à la hauteur de sa dégaine. Tu n'avais pas été surprise. Tu avais simplement dut passer quelques semaines à te convaincre que tu aurais pu tomber sur pire, avant de lui trouver des bons côtés. En effet. La voir en joie à longueur de journée te permettait de ne pas trop déprimer. Et si au début tu avais en horreur qu'elle touche à ses affaires, cela avait fini par te plaire qu'elle range les vêtements que tu laissais traîné, tes livres par terres, et les quelques feuilles de cours envolées de ton sac jeté à la va vite sur ton lit. Bien sûr, tu n'étais pas son amie, sa confidente ou quoi que ce soit. Mais passer un moment avec elle ne te dérangeait pas autant que lorsque l'on t'avait annoncé que vous partageriez vos petits mètres carrés.

    « Il manque pas quelque chose ? »


Tu allais à une soirée, un peu hippie. Vieux rock des années soixante. Rien de fabuleux. Alors tu sortais de ta pochette une paire de lunette aux verres ronds et oranges avant de regarder de nouveau la jeune fille. Elle avait parfois un look assez extravagant, mais sûrement pourrait elle t'aider pour ce soir. En plus, ça ne te dérangeait en rien de ne pas être au top avec elle. Ce n'était pas comme si elle allait entrer en rivalité avec toi, et tu pensais que de toutes façons, tu t'étais trop assagis pour lui voler son mec, si elle en avait un. Alors bon. Du copinage, c'est jamais rien de mauvaise.

    « Puis si t'as rien à faire ce soir, on peut aller à cette soirée ensembles. »


Y aller ensembles signifiait que tu acceptais de te faire voir avec elle. Pas que tu passerait la soirée avec. Mais au moins, tu ne ferais pas semblant de la connaître si elle t'approcher de toi, et puis, tu en avais marre d'être une garce.





[HS : Pardon. C'est un début hypeeeer bateau.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Lun 14 Avr - 23:28

Tu rêvasses. C'est souvent ce que tu fais en début de soirée, tu rêvasses et tu parles à Marie-Rose, ta petite rose protégée. En essayant de ne pas parler à voix haute. Parce qu'après Cassandre va te prendre pour une folle. Oh elle le pense surement déjà un peu. T'façon qui prendrait une fille aux cheveux verts pour quelqu'un de normal. Maris-Rose te murmure alors qu'elle trouve le vert très jolie. Tu essaies de lui expliquer que ce n'est pas vraiment une couleur commune chez les humains. Un peu comme si ses feuilles devenaient... bleues par exemple. Mais elle ne semble pas comprendre le problème quand même.

Soudain, tu entends ton nom et tu lèves la tête, coupant la discussion avec ta petite rose. Belle. C'est toujours ce que tu penses quand tu vois Cassandre. Inaccessible. C'est aussi ce que tu penses quand tu la vois. Tu n'aurais jamais pensé au début que vous cohabiteriez ensemble aussi bien. La première fois à Virtus, lorsqu'on t'avais annoncé que Cassandre était ta colocataire, tu avais eu un peu peur. Peur qu'elle ne t'aime pas, peur de ne pas vous entendre, peur d'être une nuisance pour elle. Mais finalement vous vous entendez bien. Elle ne s'énerve pas quand tu ranges ses affaires, ça l'arrange même surement. En retour elle t'aide parfois à t'habiller, ou te maquiller. Parce que toi, concrètement, t'y connais vraiment rien. Alors les conseils de Cassandre sont toujours bon à prendre. Vous n'êtes pas amies, mais vous n'êtes pas ennemies non plus. Au final, ça se passe plutôt bien entre vous et tu en es vraiment ravie. Parce que tu as toujours eu une certaine admiration pour la jeune fille et le fait que maintenant elle te demande ton avis te rempli de joie.

« Je ne sais pas trop Cassandre. Tu es vraiment superbe comme ça. Peut-être rajouter un accessoire dans tes cheveux. Comme une fleur pour faire plus naturelle. C'est un look assez proche de la nature alors ça irait peut-être. J'en ai si tu veux »

Ton ton est joyeux. Tu es heureuse qu'elle te demande ton avis. Tu te lèves de son lit en vitesse et tu fouilles dans tes tiroirs pour trouver tes accessoires. Tu en sors trois petite barrettes en forme de fleur. Très mignonnes, jaunes et oranges. Tu lui tends pour les lui prêter. Puis elle te propose de venir avec elle. Tu es surprise par cette offre. Personne ne t'invite d'habitude. Et puis les soirées ce n'est pas trop ton truc. D'habitude tu ne sais pas trop quoi y faire, tu ne t'y sens pas trop à ta place. Mais c'est Cassandre qui t'invite et rien que pour cela, tu as envie d'y aller. Et puis, il y aura surement des personnes que tu connais. Vu que tout le monde te connait un peu. Tu devrais trouver quelque chose à faire.

« Je peux venir ? Vraiment ? Mais je ne sais pas quoi mettre. Qu'est-ce qu'il faut que je mette ! Je suis jamais allée à un truc comme ça ! Il faut que tu m'aides ! »

Tu la regardes avec un air de Chat Potté et sans même attendre sa réponse tu ouvres ton armoire pour voir ce que tu pourrais mettre. Parce que concrètement, tu ne vas pas y aller avec ton vieux pull rouge trop grand pour toi et ton short. Tu regardes les piles de vêtements bien rangé, les robes accrochées aux cintres, mais tu ne sais que choisir...


[HS: c'est assez bateau aussi ce que je fais mais c'est pas grave. Ca marche toujours ce genre de choses !]

_________________


Dernière édition par Aniela N. Glinczanki le Mar 15 Avr - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Mar 15 Avr - 11:18



Lorsqu'elle te propose de mettre une fleur dans tes cheveux, tu hoche la tête en guise d’approbation. C'est vrai que plus hippie que ça, c'est dur à faire. Du moins dans l'idée commune. Parce que fondamentalement, tu es persuadé que toutes tes fringues sont beaucoup trop modernes. Et tu n'as pas volé les vielles sappes de ta mère, en imaginant qu'elle en ait eu. Puis elle fini par te demander de l'aide pour l'habiller. Tu réfléchis un peu à tout ce qu'il y a dans ton armoire. Tu achètes beaucoup trop de fringues que tu ne portes qu'une fois. Alors bon. Puis ça te vient. Tout dépend de si elle préfère un pantalon ou une robe. Tu ouvre donc le premier de tes tiroir pour en sortir un pate d'éléphant en vrai jean, blue jean et un haut jaune, fait au crochet, très émaillé. Puis un short, avec un grand débardeur blanc échancré jusqu'aux hanches. Ou mélanger les deux. Tu vas fouiller dans ta boite à bijoux pour en sortir des lacets en cuir brun.

    « Faudrais te les atacher au poignet, puis je t'en mettrais un en bandeau, ça devrait être pas mal. Tout dépend de si tu veux montrer tes jambes ou non. »


Tu la regardes, avant de te retourner pour la laisser s'habiller tranquillement, réajustant rapidement une mèche de cheveux, checkant ton téléphone, savoir si tu es attendue, désirée. Tu pianotes rapidement avant de lancer de la musique. Le premier truc de ton mode aléatoire. Qui n'a rien à voir avec le genre de soirée qui se prépare. Parce que tu t'attends déjà à écouté du Jefferson Airplanes et du Janis Jopplin pendant quelques heures. Alors bon. Du Empyr, ça passera.

    « Quand t'es prête tu me dis. Je te ferais le maquillage. »


Tu te dis que mine de rien. Elle est jolie cette fille. Certes, les cheveux verts empêchent une grande marge de manœuvre. Adieu le rouge et et l'écume. Enfin, ça lui donne un genre. D'ailleurs, tu t'es toujours demandé le pourquoi du comment.

    « Pourquoi tu as choisis de te teindre les cheveux en verts pour la première fois ?Ou sinon, tu t'es jamais dis que tu serais encore plus belle en châtain ? »


Quelque chose de plus clair que toi. Qui oscille entre le blond à vrai dire. Après, ce n'était que des divagation à vois hautes alors que tu relevais les lunettes sur le sommet de ton crâne, vérifiant chaque parcelle de ton maquillage jusqu'à ce qu'elle te fasse signe de te retourner.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Mar 15 Avr - 23:47

Heureusement que tu as Cassandre avec toi. Sinon il t'aurait été impossible de te préparer, mais en même temps sans la présence de cette dernière, la question de te préparer ne se serait même pas posée. Alors que tu te tournes vers elle, le regard interrogateur pour savoir ce qu'elle te conseillait, tu la vois sortir de ses tiroirs des vêtements pour toi. Un haut jaune, un débardeur, un short et un pantalon. Tu choisis le haut jaune et le short, parce qu'il est vraiment beau ce haut jaune, il te plait. Et les pantalon, c'est pas trop ton style. Tu en mets suffisamment chez toi quand il fait froid. Tu prends ce qui t'intéresses et commences à te changer. Tu rajoutes néanmoins un petit débardeur noir sous le haut jaune, parce que tu le trouves un peu trop émaillé quand même. Puis tu mets les lacets comme Cassandre t'as dit de faire. Tu te regardes dans le miroir. Tu tournes sur toi même, essaies de te voir de dos. Le résultat n'est pas mal du tout.

« C'est bon Cassandre tu peux te retourner. Ça va ? C'est bien comme ça ? T'en dis quoi ? »

Son avis est très important pour toi. Après tout entre vous deux c'est bien Cassandre l'experte de la mode. Toi tu te cantonnes à tes robes, parfois un peu vieille fille, tes jupes et tes shorts. Tu ne fais pas trop attention à toi d'ordinaire. Tu t'en moques un peu à vrai dire, mais parfois tu aimes bien te sentir jolie et désirée. Tu tournes à nouveau sur toi-même pour que Cassandre puisse admirer le résultat. En espérant qu'elle dise que tu as fait le bon choix. Elle te propose des vêtements et de te maquiller, alors tu ne veux pas la décevoir.

Tu attends pour qu'elle te maquille, mais elle te parle alors de tes cheveux. De leur couleur verte. De ton choix de teinture. Tu ne peux réprimer un petit rire. Tout le monde pense toujours que tu te teins les cheveux, alors qu'en réalité c'est du 100% naturel. Même si par le passé il t'a été dur de vivre avec, aujourd'hui tu l'assumes et tu en joues même avec ton côté extravagant.

« Haha ! Vous voulez tous savoir pourquoi j'ai choisi le vert. Ça pourrait être drôle de me teindre en châtain ou en blonde ! Ce serait tellement normal. J'suis sure que les gens me reconnaitraient plus !»

Tu marques une pause, songeuse, tu te demandes si tu peux tout raconter à Cassandre. Tu as souvent peur qu'on te prenne pour un monstre à cause de cela. Voilà pourquoi tu préfères qu'on pense que tu te teins les cheveux. Ce n'est qu'une couleur, mais qui c'est ce qui peut changer dans l'avenir. Cela t'effraie.

« Tu veux savoir pourquoi ? Mais ça doit rester un secret. Sinon tout le monde va penser que je suis encore plus bizarre que là. »

Tu ris doucement. Le sourire aux lèvres, mais tu es réalistes Ani, tu sais que les gens te voient comme une source d'amusement parce que tu n'es pas comme une personne lambda. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils t'apprécient plus ou seront plus proche de toi. Tu n'est pas leur ami. Tu es juste... Intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Mar 22 Avr - 22:27



Aniela est jolie. Pas le genre de jolie qu'on voit au cinéma, dans les restau chics en robe noir. Plus celle sortie tout droit d'un comic. Le genre de fille qu'on voit assise sur un banc à rêver et où on se dit qu'elle est vraiment mimi. Bien sûr, ce n'est pas ta définissions d'une belle femme. Tu n'es même pas ta propre définition d'une belle femme. Tu as ton image. De croqueuse, de dévoreuse. Tu as ce côté absolument construit de toutes pièces. Quand on dit Cassandre, on voit la brune avec ses shorts et ses tuniques, ses résilles et ses boots. Son rouge à lèvre, toujours. Quand on dit Lipovsky, on ne voit que des draps et des sous vêtements au coin de la pièce. Tu sais que tu es loin d'être moche. Mais tu ne correspond pas à ta définition de la beauté. De toute façon, avec elle, tu t’emmerderais.

Elle t'appelle. Alors tu finis par la regarder de haut en bas. A part que c'est un brin lâche au niveau de la poitrine -et encore, pour l'effet à donner, personne ne le remarquerait- on dirait que ce sont ses fringues. Tu passes une main dans ta nuque, dégager des cheveux.

    « Parfait. »


Ne pas s'attarder sur les détails. Et la laisse s’asseoir sur un coin de lit, lui demandant de fermer les yeux pendant qu'elle t'explique cette idiote couleur de cheveux. Tu attrape alors ton matériel de princesse. Une base brune pour les paupières, que tu éclaircis avec du blanc sur l'intérieur des yeux. Puis tu lui demandes de rouvrir. Pour donner un coup de crayon à l'intérieur de la paupière supérieure.

    « Tu sais que les secrets c'est pas mon fort. Mais je peux essayer. »


Tu te recule pour voir ce que ça donne. C'est pas parfait. Tu n'as pas l'habitude de maquiller d'autres visages que le tien. Ca serait être bien trop gentille. Tu ne veux pas qu'on te sache gentille, ou même normale. Tu veux être une peste, une salope. Mais avoir une alliée n'est jamais de trop. Surtout quand elle peut t'entendre pleurer la nuit, dans tes crises de panique.

    « En échange tu pourras me poser une question assez personnelle et j'y répond. En toute honnêteté. Ca te va ? »


Tu t'assois à côté d'elle. Tu lui fera les joues et les lèvres quand vous aurez achever ce petit moment d'intimité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Jeu 24 Avr - 19:32

Toute cette situation t'étonne un peu. Tu ne vous as jamais imaginé, assise comme cela, l'une en face de l'autre pour un maquillage. Jamais tu n'aurais imaginé Cassandre te prêtant des affaires, Cassandre qui te maquille, Cassandre qui s'intéresse à toi. Vous vous entendiez bien, dans la limite de votre cohabitation, tu lui donnais ton avis sur ses tenues, rangeait ses affaires et elle ne disait rien sur tes manies bizarres et horripilante parfois, mais rien de plus. Et voilà qu'elle était là, assise en face de toi, de mettant du phare à paupière.

Elle te dit que les secrets ne sont pas son fort. C'est vrai, Cassandre n'a pas la réputation d'être une personne fiable. Mais elle te propose en échange une information sur elle, la transaction te paraît donc honnête et digne de confiance. Et puis tu ne penses pas que Cassandre soit une « salope » sans fond. D'abord parce que tu es un peu trop naïve et gentille pour penser que quelqu'un puisse être juste méchant, et par ailleurs, tu l'entends pleurer la nuit, tu la vois pendant ses moments de détresse. Tu voudrais la réconforter, mais tu ne sais pas comment t'y prendre et au final, tu n'es pas d'une grande utilité. Un peu comme avec Niko en ce moment. Oui tu ressens le même sentiment d'impuissance avec eux deux.

Tu es étonnée tout de même que la couleur de tes cheveux intéresse Cassandre au point d'échanger avec toi une information personnelle sur elle. Et des questions, il y en a tellement que tu voudrais lui poser que tu ne sais pas quoi choisir. Cassandre est un mystère. Tu ne la comprends pas, tu en es incapable, vous ne vivez pas dans le même monde et pourtant elle t'a toujours intéressée, attirée.

« D'accord, on peut faire comme ça. »

Tu es anormalement calme depuis que ta camarade de chambre a proposé ce petit marché. Elle s'assoie près de toi, tu la regardes et réfléchis. Par où commencer. Ton don et ses effets te semble si compliqués, si monstrueux. Tu te demandes même si tu le comprends toi-même. Parfois tu te demandes encore si tu es vraiment humaine. C'est une force si sauvage, puissante et violente que tu ne maitrises pas. Tu n'es pas faite pour cela. Tu regardes Cassandre un instant, essayant de rassembler tes mots, tes idées, une phrase.

« Alors... Comment l'expliquer... C'est pas très simple vois-tu. Avant j'étais rousse. Vraiment rousse. Une vraie rousse. Je te montrerai des photos si tu veux. Et... un jour j'ai souhaité ne plus l'être... une semaine après mes cheveux avait pris une teinture verte. Il paraît que j'ai de la chlorophylle dans les cheveux, comme une plante quoi. Peut-être qu'un jour des feuilles vont me pousser pour me faire des vêtements. »

Tu ris. Tu dis ça sur le ton de la rigolade, mais en réalité cette pensée t'effraie. Tu l'as déjà imaginé. « Et si je devenais un arbre... » Tu ne sais pas jusqu'où va la symbiose qu'il y a entre la nature et toi. Tu ne connais pas les limites de ton don. Et tu ne sais pas comment réagir vis à vis de cela. Tu n'en parles à personne de peur d'être rejetée, comme lorsque tu as dit que tu entendais les plantes. Alors tu te tais et tu ne fais qu'imaginer le pire.

« Voilà. Rien de bien extraordinaire en fait. J'aurais peut-être préféré une teinture blonde je pense. Ou rouge, comme une tulipe ! Mais bon, ça ne veut plus changer... Tu penses que je devrais me teindre les cheveux d'une autre couleur ?Ça ne me va pas le vert ? J'aime bien moi. Personne n'est pareil que moi comme ça.»

Parce que oui. Etre différente, c'est une de tes particularités et c'est important Ani. Tu ne veux plus ressembler à quelqu'un. Tu veux qu'on t'aime en tant qu'Aniela, pas autre chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Dim 27 Avr - 21:50



En fait, la réponse à la question était à peine surprenante. Tu t'attendais à un acte de rébellion en post-adolescence. Un peu comme toi qui avait dépensé presque dix mille rouble pour une paire de chaussure que tu n'as d'ailleurs jamais portée. D'un autre côté, en y pensant, tu ne voyait pas vraiment Aniela se mettre à crier et renverser le gouvernement parental juste en se teignant les cheveux en vert. En fait, tu n'arriver simplement pas à l'imaginer se mettre en colère.

    « J'veux bien voir, ouais ! »


Tu te relèves pour aller chercher ton baume à lèvre et d'accroupir devant ta colocataire. Tu en applique sur le bout de ton doigt avant de tirer un sourire forcé pour qu'elle t'imite. En le regardant de plus près, tu te dis qu'elle a raison de pas se maquiller, du moins, pas autant que toi. Parce qu'elle a un visage assez simple, et à part le vert de quelques mèches qui tombent devant ses yeux, elle semble l’exemple de ce que l'on appelle "naturel" ou "beauté ingénue". Le bout de ton doigt vient se poser sur ses lèvres pour étirer la crème.

    « Blonde. Ou châtain. Ca t'irait bien je pense. Après, on a pris l'habitude de te voir comme ça, tu sais ? Et tu risque de niquer tes cheveux, de devoir mettre vingt produits dessus. C'est à peu près le truc le plus naturel qu'il y a sur ma tête. Quand ils sont pas lissés, bien sûr. »


Tu retournes chercher deux tubes de rouges à lèvres, plutôt roses d'ailleurs, avant de les tendre sortis l'un après l'autre devant le visage d'Aniela. Tu optes pour le second. Rose à tendance brun. Puis tu le donnes à la concernée.

    « Tiens, j'te laisse le mettre. »


Tu retournes enfin t’asseoir à côté d'elle, croisant les jambes et regardant le bout de tes bottines. A te demander comment tu as fini par faire amie-amie avec Glinczanki. Vous n'avez, à part vos organes sexuels, absolument rien en commun.

    « De temps en temps, j'me dis que j'devrais essayer d'être moins surfaite. Tu sais. Pas de fond de teint, de talon qui remontent les fesses, et tout l'reste. Mais on va croire que j'ai l'air malade. »


C'est un peu ça, de s'être enfermé dans sa propre image.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Mar 6 Mai - 21:15

Oui. C'était les effets négatifs des teintures qui t'avais fait renoncer à le faire à l'époque. Tu avais tenté le coup au début. Mais vu l'état dans lequel cela les avait mis pour un résultat plus que médiocre... Tu avais vite abandonné l'idée. Et puis au fil des années tu t'y étais habituée, c'était devenu un trait de ta personne, une marque. On voit des cheveux verts, on pense à Aniela. Tu laisses Cassandre finir de te maquiller, tu as toujours eu du mal avec le maquillage. Ça prend tellement de temps, tu le vois très bien avec ta camarade le matin et, il faut le dire, ça ne t'intéresse pas du tout. Bien sûr il t'arrive de te faire des masques de soins, des gommages, ce genre de choses avec des produits naturels, évidement. Mais tu n'y passes jamais des heures, tu ne mets jamais du font de teint, du fard à paupière ou du rouge à lèvre. Même en soirée, si tu es maquillée c'est exceptionnel et c'est que quelqu'un comme Cassandre par exemple t'y a incité.

« Oui je vois tout à fait ce que tu veux dire J'avais essayer de les recoloriser au début, mais vu l'état dans lequel cela les avait mis à l'époque. Je n'y ai jamais retouché à ces teintures. »

Elle te donne un rouge à lèvre pour enfin finir, car oui, ce genre de moment te semble interminable et tu n'aimes pas trop devoir faire toutes sortes de grimaces bizarres pour, parait-il, être plus jolie. Tu le prends, te lèves et tu te mets à la hauteur de la glace de l'ancienne Winterhood pour l'appliquer sur tes lèvres. Tu écoutes ce qu'elle te dit en même temps en la regardant du coin de l'œil à travers le miroir. Tu embrasses le vide pour voir ce que ça donne, puis tu te retournes, les mains à la taille avec un grand sourire qui illumine ton visage.

« Et voilà ! »

C'est marrant de vous voir toutes les deux comme ça, à vous pouponner et à parler de votre vie. Vous vivez dans deux mondes complètement différent, vous n'avez pas les même idées, les même valeurs. On pourrait presque dire que vous êtes de parfait opposé un peu. Des filles qui normalement ne devrait pas pouvoir s'entendre. Si cela se savait que Glinczanki et Lipovsky étaient ne serait-ce qu'un tout petit peu proche, des rumeurs circuleraient vite. Toi Aniela, tu t'en fiches des rumeurs, ce que pense les gens de toi ne t'affecte pas vraiment. Tu sais qu'ils ne t'aiment pas mais que tu leur donne un petit instant de bonheur de temps en temps. Tout ce que tu souhaites c'est qu'on pense à toi en tant qu'Aniela et personne d'autre. Le reste, tu ne t'en soucis guère. Mais tu sais que c'est différent pour Cassandre, tu repenses à ce qu'elle t'a dit un peu plus tôt et tu finis par demander naïvement :

« C'est si important que cela ce que pensent les autres ? Je ne comprends pas... Pourquoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Mar 6 Mai - 21:44



Elle fini par appliquer le stick sur ses lèvres. Dans son geste que tu remarque via le miroir, tu devines déjà qu'elle n'a pas l'habitude. Comme une trahison de son naturel. en même temps, ça ne s'apprends pas d'un coup. Tu te souviens des premières fois, quand tu restée concentrée, à essuyer au coton-tige les nombreux ratés de tes essais infructueux.

Tu joues avec une de tes mèches, et te rend compte que tu es en train de prendre une mauvaise habitude. Alors pour la compenser, tu te penches vers ta table de nuit attraper ton paquet de clope. A vrai dire, tu sais pertinemment que tu ne fumeras pas dans la chambre tant qu'Aniela est ici. C'était plus ou moins un accord tacite. Tu pouvais allumer autant de bâtonnets de tabac que tu le souhait, à la contion de ne pas cendrer dans les plantes, d'aérer un brin, mais surtout, que ta très chère colocataire aux cheveux vert ne soit pas dans la même pièce. Tu sortis donc une cigarette que tu glissas derrière ton oreille avant de reposer le paquet sur tes draps, te disant que tu trouverais forcément quelqu'un qui aurait de quoi fumer à cette fête.

Tu te lèves alors qu'elle s'exclame de sa réussite, à laquelle tu répond par un clin d'oeil et un léger mouvement de tête. Mais bien sûr, elle n'a pas oublié qu'elle avait le droit à une question. Mais au final, tu t'attendais à bien pire. Comme quelque chose sur tes angoisses nocturne, ou simplement pourquoi tu étais une trainée. A la place, c'était sur ta vision du monde. Un truc dans lequel tu pouvais être vraie en étant un peu vague. Pas trop vulnérable. Tu t'approches alors un brin de la porte, t'étirant en bougeant ton corps un peu dans tous les sens.

    « Oui. C'est important, parce que y a qu'avec ça que les gens vont commencer à s'intéresser à toi. Les gens se foutent bien que j'aime peindre, lire, ou simplement aller faire de la randonnée. »


Tu marques une pause, jetant un regard à la salle pour vérifier que tu n'oublies rien. Il y a tes clefs dans une des poches de ton blouson, ton téléphone dans la seconde, et ton zippo dans le côté de ton soutien-gorge. Tu as pris cette manie, de ranger ton matos à fumer ici, quitte à ce qu'il y ait une bosse dans ta silhouette, simplement parce que personne d'autre ne le faisait. Certaines se risquer à cacher un petit objet, comme un billet, dans leurs bonnets rembourrés, mais jamais sur le côté. Ca faisait bien trop streapteaseuse.

    « J'avais envie qu'on me remarque pour que les gens sachent vraiment qui je suis, à la base. Puis je me suis rendue compte qu'on finissait par s'attacher, que parfois, ça blessait. Par contre, avoir de l'attention permet d'arriver à nos but. Alors j'ai fait mon choix. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniela N. Glinczanki

avatarCrépuscule


Messages : 57
Date d'inscription : 28/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Phytokinésie
Nombre de points: 53

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Dim 18 Mai - 11:50

Tu t'assoies en tailleur sur le lit, le regard curieux alors que tu écoutes Cassandre s'expliquer. En un sens tu peux comprendre Cassandre. Au début tu aimais bien qu'on te regarde, ainsi, il te semblait que les gens voyaient Aniela en toi et rien d'autre. Tu ne veux pas te l'avouer, mais lorsque tu as entendu « Roslina » sortir de la bouche de ton père, cela t'as vraiment brisé le coeur. Tu t'es beaucoup remise en question sur qui tu es, ce que tu es pour les gens. Et tu t'es rendue compte que tu n'es pas grand chose en fait. Les autres t'aiment bien cinq minutes parce que tu mets un peu de chaleur dans leur vie, mais après tu n'existes plus. C'est pareil avec Cassandre, là vous êtes copine, mais ce soir tu n'existeras plus. Tu le sais. Tu n'aimes pas ça. Parce que toi, tu aimes tout le monde, mais au fond personne ne t'aime pour ce que tu es vraiment. C'est le sentiment que tu as.

Mais toi tu as choisi de ne plus te mêler de ces gens pour qui tu ne comptes pas. Tu as décidé que ce qu'ils pensent de toi était le cadet de tes soucis et que le plus important c'est que tu sois là pour ceux qui t'aiment vraiment. Ils ne sont pas nombreux, mais c'est mieux que des mensonges. Tu veux bien redonner le sourire à tout le monde, faire des câlins, remonter le moral, mais pas qu'on t'utilise. Tu sais que ces personnes ne t'aimeront jamais suffisamment pour te comprendre. Soit ils aiment la polonaise aux cheveux vert soit ils ne l'aiment pas. C'est comme ça et pas autrement. Tu te demandes qu'elles sont les buts ne Cassandre qui justifient qu'elle apporte tant d'importance au regard des autres. Toi tu trouves Cassandre bien au naturel et surtout tu n'aimes pas la voir la nuit lors de ses crises d'angoisses. Mais tu sais que tu ne peux pas l'interroger plus. C'était une question et pas une de plus. Un autre soir peut-être, car tu es comme elle au fond, tu ne veux pas révéler d'autres de tes secrets intimes.

« Je comprends... mais je trouve un peu triste... c'est intéressant aussi de savoir que tu aimes peindre par exemple. Tu me montreras tes peintures un jour ? »

Tu lui souris, puis tu te lèves doucement et tu vas la rejoindre au coin de la porte. Tu regardes autour de toi pour être sure de ne rien oublié. En fait tu ne sais même pas ce qu'il faudrait que tu emmènes à la base. Tu remarques que Cassandre ne part qu'avec ses cigarettes, mais toi tu ne fumes pas, donc ce n'est pas important. Tu secoues la main en direction du pot où se trouve ta rose pour lui dire au revoir. Elle te murmure de bien t'amuser et tu lui souris, puis tu te tourne vers Cassandre, les mains sur les hanches, prête pour une soirée à laquelle tu n'avais jamais pensé participer.

« Je pense que c'est bon, on y va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre S. Lipovsky

avatarZénith Déléguée


Messages : 138
Date d'inscription : 19/12/2013

Carte Etudiant
Statut sur le forum: Actif
Don: Pulsion & Sentiments
Nombre de points: 142

MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   Dim 18 Mai - 12:04



Tu hoches les épaules lorsqu'elle te dit que c'est intéressant, de savoir que tu es une artiste ratée. Par contre tu lui souris quand elle te demande si elle pourras voir tes peintures un jour. Tu lui dis que oui, bien sûr. De toutes façons, tu en avais accroché quelques unes dans l’atelier que tu t'étais attribué à Virtus Insania, et tu essayais d'en faire de même ici. Tu ouvris alors la porte attendant qu'Aniela te rejoindre avant de faire un double tour.

Il était sûrement vrai que vous n'alliez pas passer la soirée ensembles. Ce n'était pas pour autant que tu te cacherait d'arriver avec elles. Les choses avaient beaucoup changer depuis ces nombreuses soirées dans les salles Winterhood où les personnes avec qui on parlaient nous rangeaient dans des boîtes pour quelques mois, fermant et ouvrant les porte de tout ce qui pouvait être hype, ou au moins valoir le coup. D'ailleurs, tu te disais que tu resterais avec Aniela un petit quart d'heure, la présenté au moins à deux personnes histoire qu'elle ne se retrouve pas toute seule. Et si elle venait s'accrocher à ton bras en milieu de nuit, ce n'était pas si dramatique.

    « Aller, viens ! C'est chez les Crépuscules ce soir. »


Alors qu'elle passa à côté de toi, tu passas ton bras derrière la hanche, le temps d’arpenter les couloirs jusqu'à la sortie du pavillon, ne sachant absolument pas qui serait là ce soir.




_________________




« The mirror's image, it tells me it's home time, but I'm not finished, 'cause you're not by my side.
Somewhere darker, talking the same shite, I need a partner, well are you out tonight ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flowers in your hair (Aniela)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flowers in your hair (Aniela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BEE ☮ Oh I wish I was a punk rocker with flowers in my hair, in sixty-nine revolution was in the air.
» {2 pkmns sauvages} « Flowers in my hair
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
» Émilie - i should have bought you flowers
» Eternal Flowers' Shop ~ [Close]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Verbum Pretium ::  :: Pavillon :: Etage :: Chambre de Cassandre, Aniela et Proserpina-